RFI est la 2è radio la plus écoutée au Cameroun après le média public Crtv, au 2nd semestre 2017 :: CAMEROON

RFI est la 2è radio la plus écoutée au Cameroun après le média public Crtv, au 2nd semestre 2017 :: CAMEROON

RFI est la 2è radio la plus écoutée au Cameroun après le média public Crtv, au 2nd semestre 2017 :: CAMEROON
RFI est la 2è radio la plus écoutée au Cameroun après le média public Crtv, au 2nd semestre 2017 :: CAMEROON
Le leader des études médias, Médiamétrie, a publié, le 1er mars 2018, une étude d’audience qui montre que le média français RFI (Radio France International), est la 2è radio la plus écoutée au Cameroun, juste après le média public Crtv radio nationale.

« Crtv radio nationale, RFI et Balafon FM demeurent les 3 stations les plus écoutées au Cameroun sur un jour moyen, Lundi-Vendredi. A elles seules, ces 3 radios ont une part d’audience de près de 50% (48,1%) », révèle Médiamétrie. Qui indique que, plus de 5 habitants des grandes métropoles que sont Douala, Yaoundé, Bamenda et Bafoussam sur 10 (53,3%), ont écouté la radio pour une durée d’écoute moyenne de 2 heures et 32 minutes par jour et par personne entre lundi-vendredi.

Sur la même période, près de 77% des habitants des villes de Douala, Yaoundé, Bamenda et Bafoussam ont regardé la télévision durant un jour moyen de semaine (Lundi-Dimanche). Ils y ont consacré en moyenne 4 heures et 9 minutes chaque jour.

De la même façon qu’au premier semestre 2017, la Crtv Télé rassemble le plus grand nombre de téléspectateurs au quotidien devant Canal2 puis Novelas TV.

Pour parvenir à ce classement, Médiamétrie explique que ses équipes ont enquêté par téléphone en 3 vagues de 16 jours chacune, auprès de 1 681 personnes de 15 ans et plus, vivant à Douala, Yaoundé, Bamenda et Bafoussam. C’était entre le 10 septembre 2017 et le 5 février 2018.

© Investir Au Cameroun : Sylvain Andzongo

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@