CAMEROUN :: Presse en danger : Pourquoi le Dp du journal «Le Courrier» a été agressé :: CAMEROON
CAMEROUN :: Presse en danger : Pourquoi le Dp du journal «Le Courrier» a été agressé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Source : Le Courrier
  • jeudi 05 février 2015 14:54:47
  • 7413

CAMEROUN :: Presse en danger : Pourquoi le Dp du journal «Le Courrier» a été agressé :: CAMEROON

Comme dans un film d’horreur, la scène de cette agression sur Olivier Mbelle s’est déroulée dans la nuit de vendredi 30 janvier 2015. Il est 23h35, de retour d’une réception au quartier Odza dans le sud de la capitale Yaoundé où le journaliste prenait part à un diner organisé par un couple ami à la faveur de la prestation de serment de leur progéniture nommée magistrat ; le véhicule ayant à son bord le patron de l’hebdomadaire «Le Courrier» s’immobilise à la station d’essence Total pour s’approvisionner en carburant. Quelques mètres plus loin sur l’axe qui mène au carrefour Awae un véhicule de marque Pajero Mitsubishi de couleur marronne qui roulait derrière eux, percute le pare-choc arrière du véhicule qui transporte le Dp pour son domicile à essomba.

le chauffeur et deux autres occupants de la Pajero Mitsubishi sortent de leur véhicule pour s’enquérir de la situation provoquée par ce subit accident. l’un d’eux s’avance vers le Dp et lui dit «le frein a quelque peu lâché c’est pour cela qu’on vous percuté à l’arrière… » et le Dp de «Le Courrier» d’indiquer à l’inconnu qu’il est dangereux de rouler avec un véhicule qui manifeste des défaillances techniques. Une remarque pertinente qui n’est pas du goût de ce dernier et le fait de fort belle manière «tu donnes des leçons à qui ? Dans ton journal tu passes le temps à salir les personnalités, des chefs de familles, est-ce que tu es magistrat ? Tu crois que je ne t’ai pas reconnu, nous te suivons depuis la matinée»

le journaliste qui est resté de marbre face à ces propos est immédiatement encerclé par les trois individus qui ne se privent pas pour le rouer de coups poing et de coups de pieds, sous le regard impuissant de son chauffeur qui ne cessait de crier au secours ! le Dp est trainé au sol par ces trois bourreaux qui l’assène à tour de rôle des coups de pieds. le supplice va durer environ 20 minutes sur cet axe où la circulation est fluide en journée. Avant de laisser leur victime, les trois inconnus vont lui laisser un message en ces termes «la prochaine fois nous allons passer à la vitesse supérieure si tu t’entêtes à écrire n’importe quoi dans ta feuille de choux sur des personnalités… Tu es averti petit journaleux».

les trois agresseurs vêtus tous de blousons cuirs noirs et des pantalons jeans, vont quitter les lieux par un démarrage en trombe de leur véhicule, témoigne Guy Charles Belinga le chauffeur du Dp. Olivier Mbelle sera immédiatement transporté vers le dispensaire Nkomo où il recevra des premiers soins. bilan de cette agression fait état des ecchymoses sur les deux bras une cote cassée. Qui peut en vouloir à ce jeune et brillant journaliste ?

Quelques jours avant cette agression sur Olivier Mbelle, le Directeur de Publication de «Le Courrier» disait recevoir des coups de fils incessants d’un haut responsable de la présidence de la République qui sollicitait rencontrer le journaliste pour lui délivrer un message important. les investigations de «Le Courrier» donneront une réponse à cette interrogation dans les prochains jours.

© Source : Le Courrier
05févr.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo