Congrès constitutif du PARTI DES PEUPLES AFRICAINS - COTE D’IVOIRE (PPA-CI)
AFRIQUE :: POINT DE VUE

AFRIQUE :: Congrès constitutif du PARTI DES PEUPLES AFRICAINS - COTE D’IVOIRE (PPA-CI)

Je suis venu. J’ai vu. L’éléphant d’Afrique s’est réveillé. La CI a enfanté un nouveau bébé. Elle l’offre à l’Afrique. Son nom : PANAFRICANISME- SOUVERAINETE. Son prénom : SOCIALISME-  DEMOCRATIE.  Ce parti, le Parti des Peuples Africains – Cote d’Ivoire, en abrégé PPA-CI ne semble pas être seulement un parti politique nouveau en Côte d’Ivoire, mais aussi  un concept politique nouveau pour l’Afrique.

Je suis venu, j’ai vu. J’ai vu un peuple en joie, plein d’enthousiasme. La veille de l’ouverture du congrès, j’ai vu l’inauguration du village du congrès. Chants rythmes et danses ont ponctué la cérémonie des « libations » par laquelle les chefs traditionnels du village de Blockhaus à Cocody ont béni et offert un vaste terrain pour servir de « village du congrès ». La grande salle des congrès du grand Hôtel Ivoire devant être remplie par les1600 délégués attendus, les organisateurs ne voulaient pas décevoir les très nombreux militants venant de toutes les régions, qui voulaient vivre l’événement. Ils pourront tous s’installer dans ce grand espace, pas loin de l’hôtel Ivoire, d’où ils suivront en direct les travaux du congrès dans une ambiance festive.
J’ai vu les foules en liesse devant l’hôtel Ivoire. 

Agrémentée par des poses animées par tes artistes talentueux, la journée du 16  octobre s’est terminée très tard, à minuit. Lors de la séance d’ouverture la présence d’ADAMA BICTOGO représentant du RHDP, parti de Mr Alassane OUATTARA est remarquable.  Dans son discours il insistera sur la réconciliation et présagera des bonnes relations entre le leader du RHDP et le leader du parti naissant.  Ce qui n’empêchera pas le « Le patriote », journal proche du RHDP d’écrire le lendemain que le PPA-CI est illégal parce que dirigé par Laurent Gbagbo qui est sous le coup d’une condamnation pénale de 20 ans. L’autre grand parti ivoirien, le PDCI-RDA est représenté par son vice- président Georges Philippe AZALEY qui a lu un message de son président HENRI KONAN BEDIE excusé. Les invités africains sont présentés (Burkina, Mali, Niger, Ghana, Cameroun, Congo, Sénégal). L’ancien président béninois Nicéphore SOGLO a envoyé un message qui est lu aux congressistes. Deux partis français de gauche, le PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS et les INSOUMIS se sont manifestés, le PCF par une allocution de JEAN-PAUL LECOQ, et les INSOUMIS par un message de J-LUC MELANCHON lu aux congressistes. 

La journée s’est poursuivie par  l’étude et l’adoption des textes fondamentaux que sont le manifeste et le statut du nouveau parti. Le grand moment fut l’élection du président du parti. C’est tard dans la nuit, par un standing ovation, que LAURENT KUOUDOU GBAGBO est élu PRESIDENT DU PARTI DES PEUPLES AFRICAINS, le  PPA-CI.
La journée du 17 octobre était la dernière. D’abord sont adoptées plusieurs motions : pour la libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires, pour les retours des exilés politiques, pour le retour de CHARLES BLE GOUDE, etc.

Lent et majestueux, le woody de MAMA devenu l’homme politique le plus populaire de CI, l’homme que la communauté dite internationale, toute honte bue, a fini par acquitter et libérer, s’est dirigé vers la tribune et a prononcé un discours  profond  mais à la fois plaisant et presque divertissant. Apparemment affaibli physiquement, Laurent Gbagbo n’a rien perdu, ni de sa verve, ni de sa combativité. Après les remerciements aux partis politiques locaux et étrangers présents, aux ambassadeurs présents ou représentés ( USA, Russie, etc..) à tous les pays qui ont aidé les exilés le Ghana en particulier, il a félicité et remercié les militants de base dont l’action a maintenu le parti en vie pendant son exil. Il a dit que les pays africains sont condamnés au panafricanisme et il a expliqué, comme aux enfants des écoles, ce qu’est le panafricanisme. C’était limpide ! Les pays les plus puissants au monde sont constitués de plusieurs états rassemblés. Les USA, la Chine, la fédération de Russie. L’Europe travaille à son unité depuis des dizaines d’années. Il a une fois de plus appelé le président Ouattara à libérer tous les prisonniers politiques civils et militaires, et laisser revenir tous les exilés civils et militaires. Ils sont en prison ou en exil parce qu’ils m’ont suivi. Maintenant que j’ai été acquitté de toutes les charges par la cour pénale internationale, je suis dehors et il n’y a plus de raison qu’ils soient dedans. L’objectif qui était visé – me tenir à l’écart pendant que d’autres gouvernent - étant atteint pourquoi maintenir les gens en prison ou en exil ? De plus la constitution ivoirienne interdit l’exil des citoyens. Parlant de lui-même, il a martelé à plusieurs reprises qu’il fera la politique jusqu’à ce que ses yeux se ferment, et que personne d’autre que lui ne peut déterminer ni le moment ni la forme de son action politique. Il aspire à partir mais pas dans la précipitation ; il veut préparer la relève. Il a tourné au ridicule ceux qui, y compris des camarades présents au congrès, spéculent sur sa condamnation à 20 ans de prisons pour se positionner. 

Pour les militants panafricains, ce congrès fut un moment historique comme l’Afrique n’en a pas vécu depuis KWAME NKRUMAH.

Abidjan le 20 octobre 2021
Siméon KUISSU

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo