Renouvellement de organes de base : Bangangte sous haute tension
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Renouvellement de organes de base : Bangangte sous haute tension :: CAMEROON

Angulée dans plusieurs affaires en justice, elle ne devrait pas prendre part aux prochaines consultations en vue de l’élection des responsables du RDPC dans cette circonscription, au regard du rebondissement de l’affaire Queen Fish qu'on croyait définitivement enterrée à la Cour d’Appel du Littoral. Contre toute attente quatre pourvois viennent d’être déposés et reçus dans cette juridiction, relançant une énième fois cette affaire qui n’a pas dit son dernier mot.

Le ministre du développement urbain et de l’habitat est aujourd’hui sur les fourches caudines de l’impopularité au niveau de la base. La météo politique dans le Ndé Nord annonce un ciel orageux et de fortes averses sous le ciel de Célestine Ketcha Courtès. Il se dit à Bangangté qu'elle terrorise tout le monde y compris les chefs traditionnels, élites et même membres de sa famille. Les observateurs politiques locaux estiment qu’il est grand temps de mettre définitivement hors course l'ex maire de Bangangté pour ramener la paix au sein des rangs du parti des flammes et de surcroît de permettre qu'elles ne s'éteignent jamais dans cette partie du pays. Nombreux sont ceux qui prient pour la chute de Célestine Ketcha Courtès au terme de ce processus de renouvellement des organes de base au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

Jamais Célestine Ketcha Courtès n’avait connu pareil sentiment de rejet dans son fief où sa grande expérience politique s’est régulièrement révélée comme une arme redoutable contre l’opposition.   Réputé pour ses manœuvres dolosives et mafieuses, Ketcha Courtès semble avoir perdu toute crédibilité. En effet, dans cette course à la présidence de la section RDPC Ndé-nord, elle est doublement handicapée par ses casseroles, et ses intrigues qui n'ont que trop fait du mal.

Ketcha Courtés poursuit son plan diabolique contre le RDPC à la tête des bureaux des organes de base du RDPC dans la section Ndé-Nord où elle remet 10 millions à chaque conseiller et adjoints au maire pour faire partie de sa liste au détriment d'Eric Niat engagé à redonner l'âme que le RDPC veut perdre dans le Ndé nord à travers un projet social porteur. L'actuel maire de Bangangté, est digne de confiance au regard de sa proximité avec les aspirations légitimes des militants du RDPC dans le Nde Nord. La solidité de son engagement pour le Renouveau, son empathie pour autrui et son militantisme chevillé au corps, feront certainement la différence.

Quant à Mme Ketcha Courtès, eu égard aux nombreuses et bruyantes affaires pendantes au tribunal qui la poursuivent comme un fantôme, elle devrait bientôt mesurer l'ampleur du désamour existant entre elle et les populations, qui l'ont clairement désavouée.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo