Le général Schwarzkoft s’insurge contre la dérive tribaliste des tenants du pouvoir
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Le général Schwarzkoft s’insurge contre la dérive tribaliste des tenants du pouvoir :: CAMEROON

On ne choisit pas sa tribu tout comme tout le monde ne peut pas etre patriote et prêt à se sacrifier pour sa patrie. Et si ce sont les gens d’une tribu particulière qui s’opposent régulièrement à la dictature où est le problème?

Corantin Talla (Bahouan)

Waffo Robert (Badjoun)

Senfo Tonkam (Badjoun)

Tous ont le point commun d’être nés dans la province du centre et sud.

Tous ces leaders du parlement étaient tous du département de la MIFi durant les années de braise; mais ils combattaient la dictature pour l’amélioration des conditions de vie des étudiants Camerounais en particulier et des Camerounais en général, en réclamant entre autre la tenue d’une conférence nationale souveraine, une sorte de dialogue national franc et sincère entre les différents segments de la population camerounaise afin de trouver de commun accord des solutions adéquates à leurs différents problèmes.

Ce n’était pas une lutte des étudiants bamilekes au profit des seuls Bamilekes.

Ernest Ouandie, Tabue le Courant, martin Singap ne luttaient non plus pour l’indépendance de la region Bamileke, mais pour l’indépendance du Cameroun face au Colon français.  Tout comme Um Nyobè ne luttait pas simplement pour l’indépendance des Bassa , mais du Cameroun tout entier.  Martin Samba est mort pour la liberté du Kamerun et non des Betis.

Nous devons tous faire front contre la dictature gouvernante sans indexer une tribu particulière comme semblent vouloir faire certains analystes politiques et journalistes du pouvoir en affichant de manière ostentatoire les noms des manifestants de Genève et des anciens leaders du parlement comme les problèmes du Cameroun à cause de leur tribu.

Que non, leur lutte est et à toujours été dirigée contre une dictature pernicieuse, arrogante, va-t’en guerre qui a près de 40 ans de pouvoir a paupérisé l’immense majorité des Camerounais de toutes les régions à travers les nominations tribales aux postes juteux, les recrutements pas toujours basés sur le mérite, en annulant les accords démocratiques obtenus durant la tripartite afin d’apaiser la tension sociale et limiter l’influence négative d’un quelconque dictateur sur la vie des Camerounais via une limitation du mandat présidentiel.

Ce verrou a été levé en 2011 par un homme qui ambitionne de mourrir au pouvoir, mais qui n’a rien fait pour améliorer les conditions des Camerounais, surtout des jeunes.

Conclusion: que l’on le veuille ou pas, Paul Biya est le principal responsable des violences politiques observées ces dernières années et même directement dirigées contre sa personne et même son intégrité physique.  À bon entendeur salut.

Dr. Corantin Talla alias Général Schwarzkopf
Opposant historique et emblématique au régime de Yaoundé
Stratège révolutionnaire et philanthropist
Get Outlook for iOS

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo