A propos de la République, de l’Etat, de la Nation, du Patriotisme et du dialogue
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: A propos de la République, de l’Etat, de la Nation, du Patriotisme et du dialogue :: CAMEROON

La République, c’est nous. L’Etat, c’est encore nous. La nation, c’est toujours nous. Quant au patriotisme, c’est notre attitude, notre comportement, notre révérence, notre apport, notre engagement, notre détermination et ultimement notre sacrifice pour préserver et défendre les valeurs, les emblèmes et les symboles matériels, institutionnels et humains qui en résultent en termes de représentation.

Le rappel, mieux la leçon, vaut sans aucun doute la peine, à un moment où certains de nos compatriotes semblent se livrer à des confusions inacceptables. Il n’y a pas, il n’existe pas, il ne saurait exister et il n’existera jamais de demi-mesure, d’excuse, de réserve ou d’interprétation.

Il doit être clair, suffisamment clair, assez clair et définitivement clair, que vous ne pouvez pas vous en prendre à notre drapeau, à nos emblèmes en général, à nos institutions et à ceux qui les incarnent humainement, en continuant de prétendre appartenir à ces creusets, à porter nos identités, notre image et notre nom.

Insultez la République, insultez le Chef de l’Etat, méprisez vos parents et grands-parents, cassez nos ambassades, maudissez notre équipe nationale, mentez sur notre armée et manquez le respect à nos lois, et vous n’êtes plus des nôtres. Si vous optez pour le pire et les flammes contre la République, l’Etat, la nation et leurs valeurs, ces derniers réserveront pour vous l’enfer. Il y a des limites à toute chose, à toute folie.

Le Dialogue, la cohabitation politique, la coexistence sentimentale et institutionnelle, se font et se feront avec ceux et celles, qui acceptent, reconnaissent et respectent tous ces symboles de notre identité culturelle, politique et diplomatique.

Ainsi donc, si le dialogue, la réconciliation, le pardon et la tolérance ont un prix, c’est et ce sera celui-là et rien d’autre.

Il s’agit d’une incontournable question de principe./.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo