L’Europe ferme ses frontières à l'Afrique: Une association de la diaspora  propose la Taxe COVID-19 :: AFRICA
L’Europe ferme ses frontières à l'Afrique: Une association de la diaspora  propose la Taxe COVID-19 :: AFRICA
 
AFRIQUE :: SOCIETE
  • Correspondance : Conseil Scientifique des camerounais de l’Extérieur Cel.ressources@gmail.com
  • samedi 04 juillet 2020 11:45:00
  • 1553

L’Europe ferme ses frontières à l'Afrique: Une association de la diaspora propose la Taxe COVID-19 :: AFRICA

Depuis la déclaration officielle le 30 janvier 2020, de la pandémie du COVID-19 par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), quelque soit le bout que l’on analyse la gestion de cette crise sanitaire, l’Afrique est meilleure que le reste du monde. Ce résultat de l’Afrique n’est pas assez mis en évidence, en raison de la faiblesse de l’appareil communicationnelle de l’Afrique.

Depuis le début de la crise, on veut faire porter le chapeau à l’Afrique. Au début il y a eu le Secrétaire générale de l’ONU qui a prédit plus de 10 millions de morts, ensuite la Chine qui a décidé d’interner les Africains alors qu’elle déconfinait, en les accusant d’importer la COVID-19 en Chine, alors que non seulement l’Afrique subissait l’importation de la pandémie, elle avait une expertise disponible dans la gestion de nombreuses crises sanitaires et faisait face mieux que les autres continents.

Aujourd’hui c’est l’Europe qui met des critères dans l’ouverture de ses frontières et on voit très bien que ces critères visent l’Afrique alors qu’ailleurs ils visent la réciprocité.

Pour une première fois l’Afrique a un bon résultat par rapport aux autres et on cherche à transformer ce résultat en mauvais.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes comparer vous-même.

D’aucuns vont certainement dire que l’Afrique a un problème de fiabilité des données et de la réalisation des tests. Ces problèmes on les retrouve partout. Cette pandémie a surpris tout le monde sauf l’Afrique qui a l’habitude gérer de nombreuses crises sanitaires.

Quels sont les critères qui fondent la fermeture des frontières de l’Union Européenne.

- Avoir moins de 16 cas déclarés de COVID-19 sur 100.000 habitants sur 15 jours.

- Avoir en place une stratégie lisible de lutte contre la pandémie

- Pratiquer des tests de dépistage du COVID-19

- Avoir une fiabilité des données épidémiologique.

Toute personne ne résidant pas, et/ou n’ayant pas une nationalité de l’union européenne, et dont le pays ne rempli pas les critères énoncés ci-dessus se verra refuser le visa Schengen.

Le conseil scientifique des camerounais de l’Extérieur pense que l’Union Européenne est libre de gérer ses frontières comme elle l’entend nonobstant la convention de Genève. Ayant une politique de circulation des biens et services libres dans l’espace schengen.

Cette stratégie de gestion de la crise de l’UE est tout à fait normale et cohérente. Car en Europe, on utilise souvent la loi du mieux disant ou faisant. Car si on appliquait les critères de l’Union Européenne à elle-même certains pays seraient fermés aux autres, ce qui est contraire à la charte de l’union européenne.

Le conseil scientifique, propose à l’Afrique de prendre ses responsabilité pour une fois et d’agir dans le respect de la charte africaine et différemment de l’Europe.

Les résultats de la gestion de la crise sanitaire étant meilleurs que pour le reste du monde, l’Afrique doit laisser ses frontières ouvertes et mettre en place une TAXE COVID-19.

L’Europe ferme les frontières parce qu’elle n’a pas encore les moyens pharmaceutiques pour affronter la pandémie.

l’Afrique avec sa pharmacopée traditionnelle qui a prouvé qu’elle disposait des moyens de lutte anti-covid-19 et une expertise de gestion des maladies virales. Cette différence peut être porteuse de croissance si elle est organisée de manière efficiente. On est dans un monde ou s’applique la théorie de jeux. Pendant les uns perdent d’autres doivent gagner pour que l’équilibre puisse avoir lieu.

L’Afrique doit poursuivre la gestion de la crise en mettant en place des critères humaines, éco-économiques qui correspondent à sa situation et à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples tout en améliorant son organisation et la structuration au lieu de faire du copier/coller.

04juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo