CAMEROUN :: S’achemine-t-on vers la double nationalité ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: S’achemine-t-on vers la double nationalité ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • HABEAS CORPUS : Ruben Komon
  • samedi 30 mai 2020 10:37:00
  • 3133

CAMEROUN :: S’achemine-t-on vers la double nationalité ? :: CAMEROON

La double nationalité est le fait de posséder simultanément deux nationalités. Au Cameroun la loi N° 1968-LF-3 du 11 juin 1968 portant sur le code de la nationalité dispose au chapitre IV, article 31 que : « perd la nationalité camerounaise (…) le camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère ». Cependant cette disposition ne s’applique pas aux femmes camerounaises qui épousent un conjoint étranger. La réintégration de la nationalité camerounaise quand on l’a perdue est sous-tendue par une volonté politique, notamment par un décret du Chef de l’Etat.

Le problème de la double nationalité s’était invité aux débats lors des travaux du Grand Dialogue National du 30 septembre au 04 octobre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé. La Commission 8 était chargée de définir le rôle de la diaspora dans la crise anglophone et sa contribution au développement du pays et au sein de celle-ci figurait l’honorable Louis-Henri Ngantcha, un ancien de la diaspora qui a décidé volontairement de rentrer au pays.

Réseau des parlementaires

Ladite Commission avait rendu ses premières propositions à l’issue des travaux. À savoir : l’instauration de la double nationalité pour les Camerounais de la diaspora, la représentation des Camerounais de l’étranger au parlement, la création d’un Ministère en charge des Camerounais de l’étranger et la structuration de la diaspora.

Par un arrêté signé le 29 avril 2020, le Président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Cavaye Yeguie Djibril a crée le réseau des parlementaires (députés et sénateurs) Diaspora-Coopération Décentralisée et Transfrontalière dont la mission est de servir de cadre permanent d’échange et de médiation entre les compatriotes de la diaspora et les parlementaires au travers de leur participation active au développement et au rayonnement du Cameroun. L’honorable Louis Henri Ngantcha a la lourde responsabilité de présider aux destinées de ce réseau.

Louis Henri Ngantcha

On se souvient que bien avant son élection comme député de la République, l’honorable Louis Henri Ngantcha a toujours mené des actions d’envergure envers ses compatriotes de la diaspora afin de les inciter à contribuer au développement du Cameroun. Il a en effet pris son bâton de pèlerin dans toutes les capitales européennes et y a rencontré ses compatriotes. À travers un discours enjôleur et cajoleur il leur a dit que le pays a besoin de tous ses enfants pour son émergence et que chaque Camerounais, quelque soit sa chapelle politique ou sa tribu doit poser des actes novateurs et salvateurs pour la prospérité du Cameroun.

Après la mise en place dudit réseau des parlementaires, juste après le Grand Dialogue National, certains observateurs avertis de la scène politique n’ont ménagé aucun effort pour dire sans ambages que le décret du Président Paul Biya portant sur la double nationalité arrive à grands pas. Le code de la nationalité a été adopté en 1968 après l’indépendance. Le Cameroun n’était pas encore arrimé aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le Président de Paul Biya qui vit désormais dans la modernité semble en être conscient. Wait and see.

30mai
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo