Coronavirus: Fin de la recréation pour les Africains en France
Coronavirus: Fin de la recréation pour les Africains en France
 
FRANCE :: SOCIETE
  • http://newsdembeng.canalblog.com/ : Cathy Yogo en France
  • mercredi 18 mars 2020 14:14:00
  • 4402

Coronavirus: Fin de la recréation pour les Africains en France

La propagation du Coronavirus est exponentielle. Pourtant, jusqu’à lundi 16 mars 2020, avant le discours du français Emmanuel Macron, l’indiscipline était toujours au rendez-vous en France. Malgré les interdictions, certains se prélassaient encore dans les parcs, plages et

autres. Pour faire la fête, certains africains continuaient de se rassembler en cachette dans les sous-sols d’immeuble. Dans les Nganda, la bière coulait à flot. Après de bons plats de Tarot à la sauce jaune, de Eru ou sauce gombo, mangés avec les doigts, on se faisait l’accolade comme pour narguer le virus.

D’aucuns oubliaient même de se laver les mains avant et après manger. Ici la devise c’est : Le noir ne meurt pas de saleté, encore moins du virus. Aka, le Covid 19 c’est une histoire de Blancs.

Messes et cultes continuaient d’être célébrés dans les appartements et studios étroits. Parfois pour des raisons qui n’urgeaient pas, on organisait des "voir bébé", messes d’action de grâce, commémoration de la mort d’un proche décédé il y a plusieurs mois. Pendant la cérémonie, on ne se privait pas d’accolades. Dieu veille !

Pas de chômage chez les vendeuses de charmes. L’Eté c’est bientôt. Il faut acheter le billet d’avion pour le pays. Et surtout y aller avec les valises pleines de cadeaux et de doliprane. Dommage, depuis ce matin son achat est désormais rationné.

La recréation est terminée.

Emboitant le pas aux dirigeants Italiens et Espagnols, le président Macron a lui aussi, déclaré la guerre au Covit-19. Ainsi depuis mardi 17 mars 2020. Et, depuis mardi 17 mars 2020, il ne sera plus possible de sortir de chez soi si ce n’est faire ses courses, pour se soigner, ou aller travailler. Ce dernier point ne concerne que ceux qui ne peuvent pas le faire de chez eux. Un confinement prévu pour une durée de « quinze jours au moins » mais qui pourrait être prolongé si la situation l’exige. « Seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires », a souligné le président de la République, prévenant que « toute infraction à ces règles sera sanctionnée ». Des amendes allant jusqu’à 135 euros pourront être dressées.

Le covid-19 sévit dans le monde entier. A ce jour, les statistiques font état de plus de 7734 personnes décédées. Pour s’en prémunir : Se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter, éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.

Malheureusement, certaines personnes ont encore du mal à intégrer ces consignes sanitaires. Ignorance ou simple bêtise ? Les allégations sont nombreuses. Pour certains, le Covid-19 n’aime pas la chaleur et ne peut pas survivre en Afrique. Les africains seraient donc à l’abri. Sur Facebook, un célèbre pasteur ivoirien propose un traitement efficace. Faire un lavement gastrique avec une décoction chaude à base de sel gemme, d’ail et de feuilles ivoiriennes… Que dire de cet autre "homme de Dieu" d’origine camerounaise pour qui, le Covid-19 serait un mauvais sort qui part avec des séances de désenvoutement. Cent euros la séance. Pour certains consommateurs de cannabis, le "Banga" protège. Le Jah aussi.

Sur Facebook, certaines personnes respectables banalisent la maladie. Le port du masque et le lavage des mains sont devenus un élément de frime. Ce sont les mêmes qui propagent des fakes news et autres déclarations sécrètes de grands professeurs. Autant de messages qui visent à détourner les gens de la guerre contre le Covid-19.

18mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo