La France va instaurer des quotas sur l'immigration professionnelle
La France va instaurer des quotas sur l'immigration professionnelle
 
FRANCE :: SOCIETE La France va instaurer des quotas sur l'immigration professionnelle
  • Avec : Reuters
  • mercredi 06 novembre 2019 10:12:00
  • 1687

La France va instaurer des quotas sur l'immigration professionnelle

Le gouvernement précisera "l'été prochain" les quotas qu'il entend instaurer pour l'immigration professionnelle, a déclaré ce mardi 5 novembre la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur BFMTV.

Le gouvernement précisera "l'été prochain" les quotas qu'il entend instaurer pour l'immigration professionnelle, a déclaré ce mardi 5 novembre la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur BFMTV. "La priorité, c'est de permettre aux Français de retrouver un travail. Ensuite, accueillir les réfugiés et leur permettre d'avoir un travail", a-t-elle expliqué.

Une liste des métiers

"S'il reste des besoins, pour l'intérêt du pays, pour l'intérêt des entreprises, eh bien on fait venir, en fonction des métiers et de leur qualification, (les gens) dont on a besoin", a-t-elle dit. Une liste des métiers susceptibles d'être concernés par ces quotas sera connue l'été prochain, a ajouté Muriel Pénicaud.

Voilà des années que le sujet fait débat - et des vagues - dans le paysage politique. En 2007, déjà, Nicolas Sarkozy se prononçait en faveur de quotas nationaux. Dix ans plus tard, Emmanuel Macron y était au contraire hostile : "Je ne propose pas une politique idéologique en matière d'immigration", assénait le candidat en pleine campagne présidentielle, pour mieux se démarquer de François Fillon qui plaidait pour des plafonds d'entrées légales, en fonction de l'origine géographique des immigrés.

Selon les secteurs en tension

Deux ans plus tard, désormais président, et alors qu'il amorce un virage droitier et régalien pour sa seconde moitié de quinquennat, le chef de l'Etat change de pied ! Certes, pas de sélection par pays d'origine dans les tuyaux, mais tout de même des entrées conditionnées aux besoins en main-d'œuvre des entreprises française, selon les secteurs en tension.

06nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo