Crise anglophone : Biya homme de dialogue, selon Tchiroma
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Crise anglophone : Biya homme de dialogue, selon Tchiroma :: CAMEROON

Le dialogue a pendant longtemps été brandi comme l’issu favorable à la résolution de la crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Une option qu’aurait privilégiée le président de la République, selon Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication (Mincom).

Au cours d’une conférence de presse donnée dans son département ministériel hier jeudi, le Mincom a récité la litanie de mesures prises par le chef de l’Etat pour mettre un terme à cette crise.

«(…) Le chef de l’Etat, son excellence Paul Biya a, en date du 14 décembre 2018, ordonné l’arrêt des poursuites contre 289 personnes poursuivies devant les tribunaux militaires et détenues de ce fait pour des délits commis dans le cadre de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest », rappelle Issa Tchiroma Bakary. camer.be. Outre cette décision, des dispositions ont été prises sur le plan éducatif.

« Redéploiement des enseignants des deux sous-systèmes éducatifs selon leurs compétences linguistiques ; création et organisation de l’Ecole normale supérieure polytechnique au sein de l’Université de Bamenda », etc. A cela se greffent les réponses aux revendications posées par les avocats. «(…)

La publication de la version anglaise du traité de l’Ohada et des autres textes de l’Ohada ; le renforcement des effectifs des magistrats et d’enseignants d’expression anglaise », détaille le Mincom. Des mesures qui, selon Issa Tchiroma Bakary, sont de nature à susciter l’apaisement.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo