Manifestations publiques : Des militants du Mrc libérés
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Manifestations publiques : Des militants du Mrc libérés :: CAMEROON

Une fraction des militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), ont été libérés hier 30 octobre. Ils ont été arrêtés par des forces de sécurité et du maintien de l’ordre samedi 17 du mois courant, lors de marches de protestations baptisées « Non au Hold-Up électoral » au lieu-dit Bessengue et sur les berges du Wouri dans la ville de Douala. Un mouvement d’humeur qui obéit à ce qu’il est convenu d’appeler « Plan de résistance national ».

Lequel a été motivé par le rejet des recours formulés par le Mrc lors du contentieux post électoral ; recours visant l’annulation de l’élection du 07 octobre dernier dans certains bureaux de vote de régions au vue des irrégularités, selon le porte-parole de Maurice Kamto, Olivier Bibou Nissack. L'information claire et nette. Cette libération fait suite à celle de l’avocate Me Michèle Ndoki, ainsi que d’autres militants de cette formation politique qui ont été relâchés après une rétention à la direction de la police judiciaire. Candidat au dernier scrutin présidentiel sous la bannière du Mrc, Maurice Kamto loue dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’initiative de ses militants et sympathisants.

« Tous les Camerounais de l’intérieur et de l’étranger qui se sont engagés courageusement à nos côtés dans le cadre du Plan national de résistance le week-end écoulé ; vous qui pour avoir apporté votre soutien et votre compassion à ces résistants embastillés, avez-vous-même fait les frais d’une arrestation arbitraire, vous êtes des héroïnes et des héros dont le courage force l’admiration et conforte [notre] détermination à résister à l’arbitraire et à l’oppression », a-t-il écrit.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo