Camer.be
ÉTATS-UNIS :: Propos de Donald Trump : La planète indignée :: UNITED STATES
ÉTATS-UNIS :: POLITIQUE
  • Cameroon Tribune : Sainclair MEZING
  • lundi 15 janvier 2018 00:21:33
  • 9757

ÉTATS-UNIS :: Propos de Donald Trump : La planète indignée :: UNITED STATES

La communauté internationale condamne fermement les dernières déclarations du président américain sur l’Afrique et Haïti.

Le monde entier est en émoi depuis la  diffusion  par  la  presse des  dernières déclarations du président des Etats-Unis sur l’Afrique et Haïti. Jeudi dernier  au  cours  d’une  réunion  au  bureau ovale  en  compagnie  de  plusieurs  sénateurs, Donald Trump a lâché des propos « insultants » à l’endroit des ressortissants africains et haïtiens en séjour dans son pays.

« Pourquoi est-ce que toutes  ces personnes issues de pays de merde viennent ici? ». Cette sortie qui s’est répandue telle une trainée de poudre a provoqué une vague d’indignation à travers le monde. A l’unisson, dirigeants et organisations  internationales  ne  se  sont  pas fait  prier  pour  condamner  ces  propos qualifiés à la fois de « racistes » et d’« injurieux ».

L’Union africaine (UA) par la voix d’Ebba Kalondo, porte-parole du président de la Commission, Moussa Faki Mahamat, s’est insurgé contre ce jugement du locataire de  la  Maison  Blanche.  «  C’est  d’autant plus blessant compte  tenu de  la  réalité historique du nombre d’Africains qui sont arrivés  aux  États-Unis  comme  esclaves (…)  C’est  aussi  très  surprenant,  car  les États-Unis restent un exemple extrêmement  positif  de la manière  dont  l’immigration  peut  donner  naissance  à  une nation», a regretté le diplomate de l’UA. Plusieurs  capitales  africaines  se  sont également prononcées à la suite de ces propos.

« Je suis choqué par les propos du  président Trump sur Haïti et sur l'Afrique. Je les rejette et les condamne vigoureusement. L'Afrique et  la  race  noire  méritent le respect et la considération de tous », a écrit le président sénégalais Macky Sall sur son compte Twitter. « Nous n’accepterons  pas  de  telles  insultes, même de  la  part  du  dirigeant  d’un  pays  ami, quelle que soit la puissance de ce pays », a tenu à préciser Nana Akufo-Addo, président du Ghana. Le Botswana a pour sa part  convoqué  l’ambassadeur  américain en poste à Gaborone.

Michaelle Jean, Secrétaire générale de l’Organisation  internationale  de  la  Francophonie  (OIF)  a  également  désapprouvé ce  regard  condescendant  du  président américain vis-à-vis de l’Afrique et d’Haïti. « Que le premier représentant des États-Unis s’exprime en ces termes est indigne, troublant et offensant. Qu’il se souvienne que son pays s’est construit par la sueur et le sang, la force aussi d’hommes et de femmes arrachés à l’Afrique, sans qui les USA ne seraient pas », a-t-elle précisé .

15janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo