La farce cachée du «marché médiatique de la guérison divine au Cameroun» :: CAMEROON

La farce cachée du «marché médiatique de la guérison divine au Cameroun» :: CAMEROON

La farce cachée du «marché médiatique de la guérison divine au Cameroun» :: CAMEROON
La farce cachée du «marché médiatique de la guérison divine au Cameroun» :: CAMEROON
Sous l’égide de la collection études africaines, Paul et Sarriette Batibonak ont codirigé un ouvrage collectif qui remet sur la sellette l’invasion de la scène médiatique nationale par des prieurs, intercesseurs et délivreurs, pasteurs ou simples croyants faiseurs des miracles.

L’avis de recherche émis le 1er mars 2018 à Yaoundé par le patron de la division régionale de la police judicaire du Centre contre le pasteur Dieunedort Kamdem accusé d’ « escroquerie aggravée » s’inscrit sur le registre des questions sensibles de l’actualité au Cameroun courant ce mois. Surtout que la notoriété du mis en cause n’est pas des moindres. Il est très connu pour la haute densité de son déploiement médiatique à travers les chaînes de télévisons où il prophétise « un futur radieux » et promet des miracles de guérison et de délivrance spirituelles aux téléspectateurs, parfois contre espèces sonnantes et trébuchantes. Est-ce un cas isolé ? La délivrance et la guérison miraculeuse ne se présentent- elles de plus en plus comme une source de rentabilité dans notre société ? Existe-t-il au Cameroun, une hypermédiatisation des activités menées par des pasteurs spécialisés des cultes de délivrance des maladies et attaques diaboliques ?  

L’exploit d’accumuler des biens matériels sur le dos de leurs fideles

Paul et Sarriette Batibonak co-auteur d’un ouvrage collectif publié chez l’Harmattan à Paris en décembre 2017 et intitulé « Le marché médiatique de la guérison divine au Cameroun », essaye de décrypter ces questions. Ce livre reparti en cinq thèmes de réflexions et qui tient sur 229 pages propose une réflexion générale sur « la renaissance médiatique laissant émerger une gamme de produits habillement vendus au public par le biais d’un marketing spirituel agressif ». D’après ces co-auteurs, « les leaders des pentecôtismes de la semiosphère culturelle et spirituelle camerounaise réussissent l’exploit d’accumuler des biens matériels sur le dos de leurs fidèles, toujours avides de miracle ». A grand renfort de publicités radiophonique et télévisées, ces entrepreneurs religieux, soulignent Paul et Sarriette Batibonak, s’invitent partout, jusque dans l’intimité des assoiffés de délivrance. En avant-propos de ce livre, on peut lire que « l’idée d’un ouvrage collectif est née des constants récurrents autour de la guérison divine dans les métropoles camerounaises ». Les réflexions ont été menées par un groupe d’auteurs avec le soutien et la caution scientifique des universitaires de renom à l’instar des professeurs Camille Ekomo Engolo, Laurent Charles Boyomo Assala, Luc Sindjou, Brigitte Djuidje, Nadine Matchinkou, Antoine Socpa et Jacques Chatué.

L’Association Savoirs et  Développement(S&D), en collaboration avec le Centre de réflexions, d’études diplomatiques, internationales et stratégique(Cerdis) s’est déployée pour la mobilisation des ressources logistiques et financières ayant concouru à la production desdits travaux. Les techniques de collecte à ras le sol ont été utilisées principalement par l’équipe des chercheurs. D’où le rapprochement de cet ouvrage d’une série d’articles de presse sur la question. Surtout que le style de certains extraits combine des formules empruntées au lexique hermétique de la « sociologie générale » et celui des reportages journalistiques.

Pour une régulation du télévangélisme ?

L’introduction générale de cet essai porte sur la « guérison divine médiatisée multifacette ». Il est signé par le Pr Sarriette Batibonak, anthropologue et méthodologue. Elle est par ailleurs Associate professeur à l’Institut universitaire de développement international (Iudi) où elle dirige l’école doctorale. L’ « offre des services de guérisons dans les pentecôtismes à Douala », constitue la première partie de cette réflexion, laquelle est traitée par Jonathan Batenguene. La surreprésentation du télé-évangélisme pentecôtiste, la riposte du prêtre catholique père Hervé Emmanuel à travers les chrisades structurent diverses interventions. Daniel Bérenger Mvomo, doctorant en psychologie sociale, Alain Hugue Obame, juriste et André Wamba, anthropologue ont également contribué à cet ouvrage co-dirigé par le couple Batibonak.

Reste que les textes de cet ouvrage, déjà  disponible dans les librairies au prix de 25 Euros soit approximativement 16 400 Fcfa, analysent les données quantitatives et qualitatives disponibles pour tenter de mesurer et d’interpréter le rôle et les déviances des faiseurs de miracles. Cet examen permet-il notamment d’envisager sérieusement la place dans ces pratiques pentecôtiste dans un élan de « discrimination négative camer.be» ? En conclusion, il est à souligner : « Les marchés de guérison et de délivrance au Cameroun constituent des espaces concurrentiels où se choquent et s’entrechoquent les velléités de conquête des fidèles. Pentecôtistes et catholiques se livrent à une bataille sans relâche, conduisant ainsi à une adaptation de l’évolution de l’arène commerciale médicale.

La prégnance du télévangélisme pratiqué par les leaders charismatiques dans les médias télévisuels privés camerounais se juxtapose aux modes opératoires thérapeutiques de ces « nouveaux » guérisseurs évoluant hors des circuits médiatiques classiques. Cet ouvrage a le mérite de satisfaire un besoin scientifique important d’appréhension d’un phénomène religieux à fort impact socio-anthropologique. » Sans vouloir verser dans la polémique, il est temps que les pouvoirs publics à travers le Conseil national de la Communication, tout en respectant la liberté de culte et d’expression, régule les émissions diffusées sur les radios ou les télévisions de la délivrance évangélique.

© Source : Le Messager : Guy Modeste DZUDIE


REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
FC Porto 5-0 Desportivo Chaves: Aboubacar vincent met fin à 6 mois de disette (vidéo)
FC Porto 5-0 Desportivo Chaves: Aboubacar vincent met fin  6 mois de disette  (vido)
Facebook
réclame
partenaire
La farce cachée du «marché médiatique de la guérison divine au Cameroun» :: CAMEROON
S.E. ABDOU LATIF Coulibaly Ministre de la Culture du Sénégal au Festival des Continents
évènement
La farce cachée du «marché médiatique de la guérison divine au Cameroun» :: CAMEROON