BESUA 2021: Un événement inédit
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: BESUA 2021: Un événement inédit :: CAMEROON

« Besua » est une compétition traditionnelle de la ville de Douala qui s’est tenue 8 au 10 octobre 2021, au Parc des princes de Bali. A travers cet événement, la Communauté Urbaine de Douala prône respect de la tradition, fair-play et vivre-ensemble.

Tel est le message véhiculé tout au long de l compétition traditionnelle. Celle-ci a été présidée par le Dr. Jérémie Solle Solle, représentant personnel du maire de la ville de Douala, le Dr. Roger Mbassa Ndine.

Ils sont environ 50 qui ont participé à cet événement traditionnel. Une lutte comme on n’a jamais vu autre part, semblable ces luttes Sénégalaises. Pendant trois jours, l’arène du Parc des princes de Bali, lieu mythique du Canton Bell, Arrondissement de Douala 1er, a été le QG des « Besua », une compétition de lutte afro-traditionnelle, selon la culture Sawa. 

Les Besua, plus qu’une compétition de lutte, très riches

Avant toute chose, il faut noter que «Besua» est une lutte traditionnelle bien connue du peuple Sawa. Celle-ci se déroule dans une arène sablée en pleine air. Pour la première édition, plusieurs articulations ont été programmées à l’instar du bras de fer, des animations traditionnelles, claquettes, tir à la corde pousse-pion, course a sacs etc….

Il n’y avait pas mieux pour apprendre, il n’y avait pas mieux pour s’instruire car, c’est événement doté d’une richesse culturelle énorme. Ça ferait du bien à tous d’en profiter. Effectivement, on ne cesse d’apprendre chaque jour car la connaissance ne finit pas. Durant trois jours de compétition, les «Besua» ont mis en évidence l’esprit du fair-play magnifié. Une vision de la Communauté Urbaine de Douala (CUD) en faveur de la promotion des politiques sociales intercommunautaires de la ville de Douala dans laquelle s’inscrit valablement la compétition.

Une première édition satisfaisante

 Ayant assisté à la finale de ce dimanche 10 Octobre 2021, le Dr. Jérémie Solle Solle s’est exprimé concernant la compétition : « La ville de Douala se veut être conservatrice des valeurs traditionnelles, du symbole de l’intégration nationale au-delà de nos divergences de culture d’opinion, tout en gardant les repères de l’histoire du peuple Sawa. En mettant en avant les Bessua, c’est également une expression des forces vives qui cohabitent dans la ville de Douala, dont la force loin d’être un moyen pour assujettir son vis à vis, mais plutôt leurs rencontres pour offrir à la ville son plus beau visage à travers un sport qui reste un jeu prônant le fair-play, le vivre-ensemble, la promotion de la culture et la préservation de la cohésion urbaine à travers des concepts nouveaux » a-t-il déclaré.

En effet, la finale des « besua » tenue ce 10 Octobre a vu la foule venir massivement participer à la grande fête.  Ils ont eu droit à 10 combats: 5 combats de femmes et 5 combats pour  hommes. Chez les femmes, les catégories qui ont croisé le fer portaient sur des compétitrices pesant 55 kg, 60 kg, 65kg, 70kg et 80kg. Concernant les hommes, les participants devaient figurer dans les catégories de poids comprises entre 65kg, 75kg, 80kg, 100 kg et 125 kg. Après des combats âprement disputés, le prix de la «Meilleure lutteuse» a été décerné à Leutche Yongua, de la catégorie des 55 kg, chez les femmes.  Celui de «Meilleur lutteur» est revenu a Bassong Arnorld, un colosse de 125 kg, que l’on présente déjà comme futur champion des Besua du Ngondo 2021. Le titre de la «Meilleure équipe Fair-play» de cette première édition reviendra à le team du Canton Bele-Bele (Bonaberi).
 
Au terme de cette finale, le Dr Solle Solle donne rendez-vous l’année prochaine, dans le cadre de la seconde édition, avec des améliorations  certainement. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo