Malicka Bayemi: Un ministre indexé dans l'affaire du sextape
CAMEROUN :: EVENEMENTS

CAMEROUN :: Malicka Bayemi: Un ministre indexé dans l'affaire du sextape :: CAMEROON

Le ministre en question n'a pas participé aux ébats. Il a plutôt fait une sortie controversée au lendemain de la publication des images compromettante sur les réseaux sociaux.

Jean Dedieu Momo, 61 ans, le ministre délégué auprès du ministre de la justice a été indéxé jeudi par le collectif des avocats constitué pour défendre la jeune fille bafouée dans son intimité.

Citation directe

La défense a opté pour une citation directe en lieu et place d'une plainte classique. Maître Augustine Arlette Nwayin, memebre du collectif, précise: « Le choix de la citation directe tient dans le souci de notre organisation de voir l’instruction de cette affaire être menée sereinement, surtout qu’il n’a échappé à personne ces deux derniers jours, qu’une autorité [Jean Dedieu Momo, ndlr] de qui, a minima le silence était attendu, s’est empressée de prendre fait et cause pour une des personnes poursuivies [Martin Mimb, ndlr], suggérant même de façon explicite que, pour les faits tels que délivrés à l’opinion, aucune infraction ne pouvait être retenue.  »

L'avocate de Malicka poursuit:  « Dans un tel contexte supposé de fragilisation du parquet, et soucieux de mener à bien notre mission, le choix de la citation directe des particuliers, c’est-à-dire de la convocation directe devant le tribunal, sans intervention du ministère public, s’est donc imposé à nous. »

Excuses publiques

Jean De Dieu Momo avait affiché sa sympathie, sur facebook, en faveur du journaliste Martin Camus Mimb alors que le promoteur de Radio Sport Infos (RSI) est soupçonné d'être impliqué dans une affaire de moeurs commise sur mineur. 

Rappellons qu'après sa sortie controversée, Jean Dedieu Momo qui est un avocat de profession depuis 1994, s'est retracté. "[...] Je retire tout ce que j’ai écrit dans cette affaire qui pourrait compromettre la moralité gouvernementale et renonce désormais à prendre position dans le genre d’affaire qui est sur la place publique et garderai désormais une parfaite neutralité axiologique à l’avenir" s'est excusé Jean de Dieu Momo.

Coutumier de la polémique

En 2019, JDD Momo s'était déjà illustré par des propos antisémites qui avaient fait réagir l'ambassadeur d'Israël au Cameroun. L'homme politique avait alors déclaré que les juifs "étaient d'une arrogance telle que les peuples allemands se sentaient un peu frustrés. Puis un jour est venu au pouvoir un certain Hitler, qui a mis ces populations-là dans des chambres à gaz."

Lire aussi dans la rubrique EVENEMENTS

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo