SERVICES DE BASE : La peine de Foumban pour étancher sa soif
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: SERVICES DE BASE : La peine de Foumban pour étancher sa soif :: CAMEROON

CAMWATER et ENEO se rejettent la responsabilité des problèmes d’approvisionnement en eau que connait depuis quelque temps le chef-lieu du département du Noun.

Un véritable calvaire. Foumban, la 13è plus grande ville du Cameroun abritant 97 904 habitants, connait de sérieux problèmes d’approvisionnement en eau potable depuis de nombreux mois. D’après le directeur général (DG) de la Cameroon Water Utilities (CAMWATER) en charge de la production et de la distribution de l’eau potable, le problème est lié à la fourniture de l’énergie électrique.

C’est en substance ce qui ressort de la correspondance adressée par le DG de CAMWATER à son homologue d’ENEO le 10 mai 2021. « Faisant suite au diagnostic du fonctionnement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Foumban, il en ressort une discontinuité répétée dans la fourniture en énergie électrique de la seule station de production, induisant une mauvaise desserte en eau potable dans cette ville », écrit-il. Ce dernier sollicite donc le DG d’ENEO pour « la prise de mesures appropriées sur le court et moyen termes pour améliorer cette fourniture afin de soulager la détresse des populations ».

ENEO admet que le problème d’alimentation de la station de production de Camwater Foumban est bien réel. Mais l’entreprise se refuse d’endosser seule la responsabilité de la situation. « Il s’agit de la baisse de tension d’alimentation de la station. Tous les clients de la région de l’Ouest en souffrent. La surcharge et le faible niveau de tension de la longue ligne de transport du corridor Ouest et Nord-Ouest justifient les baisses de tension », se dédouane le distributeur de l’électricité. Ce dernier explique que, au-delà de Foumban, généralement dans le pays « la veille sur les ouvrages d’alimentation des stations CAMWATER est renforcée au niveau d’ENEO et les interventions suite aux incidents impactant ces sites mis en priorité. C’est pour cela que la durée et la fréquence des coupures sur les lignes de distribution alimentant ces sites sont de loin inférieures à la moyenne dans le pays ».

Pour l’entreprise, « la solution de fond réside dans les grands ouvrages promis par SONATEL », notamment la construction en cours d’une nouvelle ligne de transport entre Nkongsamba et Bafoussam. Mais en attendant la livraison de ces chantiers, ENEO dit « mener des ajustements sur son réseau afin de relever légèrement le niveau de tension dans les zones réputées ou devenues critiques. C’est ce qui est envisagé par ENEO à Foumban ».

Pour mieux se dédouaner, la communication d’ENEO rappelle l’obligation de prudence prévue par le contrat de fourniture de l’électricité à CAMWATER, qui impose au client de doter sa station d’un groupe électrogène de secours pour parer à la fragilité générale du réseau électrique...

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo