Le retour du refoulé : le CL2P et l’ethno fascisme à Yaoundé
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Le retour du refoulé : le CL2P et l’ethno fascisme à Yaoundé :: CAMEROON

En tant qu’organisation expérimentée des droits de l’Homme, la CL2P comprend que le pouvoir totalitaire ne s’exerce pas uniquement par la violence et la cooptation. Il repose sur l’infiltration, la cooptation et l’achat pur et simple de la fidélité.

Pour ce faire ce pouvoir utilise également des pratiques et des discours pour subvertir la société civile afin de saper constamment le passage des sujets aux citoyens. L’ethnofascisme est l’une de ces pratiques et discours qui illustrent l’intérêt des régimes autoritaires à subvertir les citoyens actifs et engagés et à les distraire de la revendication de leurs droits.

En effet, la reconnaissance que les militants des droits de l’Homme et de la société civile ont longtemps supposé que les divers processus de démocratie et de modernité, y compris l’éducation et la libéralisation économique, atténueraient, sinon éradiqueraient l’ethnofascisme et créeraient la possibilité de nouvelles relations sociales productives, y compris la solidarité de classe. Au lieu de cela, la politique du pouvoir dictatorial s’est appuyée sur l’ethnofacisme pour recruter et discipliner les réseaux clientélistes et patrimoniaux aux côtés des tribus et des clans, que le gouvernement a méthodiquement déployés pour privatiser un État transformé en machine de sécurité et de guerre.

En conséquence, l’ethnofascisme est devenu robuste en tant que marqueur de la hiérarchie sociale, à travers les lignes des partis politiques, alors même qu’ils semblaient tous être enveloppés dans le vernis de la politique moderne. Dans un tel contexte, il y a urgence pour les militants des droits de l’Homme et la société civile de forcer ces partis politiques à affronter ces formes d’archaïsme politique.

Avoir une représentation politique structurée par des politiques ethniques est très antidémocratique et instable.

Essayer de gouverner un pays diversifié comme le Cameroun suivant des critères ethniques est futile et improductif. C’est futile parce qu’il ne secrète rien d’autres que les conflits et la violence plutôt que la justice sociale et la politique égalitaire, et dans le processus, exposant les limites flagrantes des formes traditionnelles et archaïques de gouvernance.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo