FRANCE :: La Brigade Anti-Sardinards  assiège les locaux de l’ambassade du Cameroun à Paris :: FRANCE
FRANCE :: La Brigade Anti-Sardinards  assiège les locaux de l’ambassade du Cameroun à Paris :: FRANCE
 
FRANCE :: POLITIQUE
  • Camer.be : E.D
  • mardi 06 août 2019 17:15:00
  • 6726

FRANCE :: La Brigade Anti-Sardinards assiège les locaux de l’ambassade du Cameroun à Paris :: FRANCE

Ils ont baptisé cette nouvelle action, "Opération asphyxie" de l’appareil de l’Etat du Cameroun à l'étranger.

Après la paralysie des services de l'ambassade du Cameroun au Royaume uni dans la journée d'hier, c'est au tour de l'ambassade du Cameroun en France d'être assiégé ce jour par les membres de la Brigade Anti-Sardinards.

Aux environs de 10h ce matin, ils ont envahi l'entrée de l'ambassade du Cameroun sise au numéro 75 de la Rue d’Auteuil à Paris, avant de se retrouver à l'intérieure de la grande cour de cette bâtisse.

Ils manifestaient contre la détention de "prisonniers politiques" au Cameroun, les personnes arrêtées dans le cadre de la crise anglophone au Cameroun ainsi que les militants et sympathisants du MRC "injustement" emprisonnés au Cameroun

Sur les banderoles, l'on pouvait lire des messages tels « Stop au génocide dans les régions anglophones", " Oui au dialogue inclusif au Cameroun" etc.

La police française appelée en renfort par les autorités camerounaises a finalement pu  maîtriser la situation après quelques échanges avec les manifestants. L'on a pu enregistrer tout de même six arrestations.

Les auditions des manifestants interpellés se poursuivent au moment où nous mettions sous presse,  au Commissariat du 2ème arrondissement situé au numéro 18 de la rue du croissant à 75002 Paris

Les membres de la Brigade Anti-Sardinards ont promis de revenir dans les jours qui viennent et annoncent d’autres actions plus significatives dans plusieurs capitales européennes où se trouve une représentation diplomatique du Cameroun jusqu’à ce que le régime de Yaoundé jette l’éponge et quitte le pouvoir.

Il faut préciser que depuis la fin de la présidentielle du 7 octobre 2018 au Cameroun, la BAS boycotte les personnalités, artistes qui soutiennent Paul Biya au Cameroun. Ces derniers jours, la liste de ces personnalités s'est allongée avec l'entrée dans le giron des "persona non grata " en Europe, le ministre jean De Dieu Momo et plusieurs autres personnalités

06août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo