Camer.be
CAMEROUN :: Affaire du Mauvais riz - Jean marc Ngoss : « Je vais porter plainte au ministre du commerce » :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Camer.be : Léandre Nzié
  • vendredi 04 janvier 2019 11:35:00
  • 1843

CAMEROUN :: Affaire du Mauvais riz - Jean marc Ngoss : « Je vais porter plainte au ministre du commerce » :: CAMEROON

Le leader politique et auteur de la vidéo qui a lancé l'alerte sur la polémique du mauvais riz ne compte pas s'arrêter là.

Jeudi 03 janvier 2019, alors qu'une réunion se tient au ministère du commerce à Yaoundé entre les responsables de l'entreprise qui produit et commercialise le riz querellé Bröli, dans le même temps, le président Jean marc Ngoss réunit les hommes et femmes de médias de la ville de Douala pour tirer au clair cette affaire.

En effet, après sa vidéo qui est devenue virale sur la toile, l'homme politique qui a fait et refait cette démonstration défend mordicus sa position: « ce riz est impropre à la consommation, et c'est ce que j'ai voulu démontrer(...) C'est le gluten qui a des propriétés élastomères et qui est contenu dans ce riz de mauvaise qualité qui lui permette de rebondir comme une balle de tennis ».

Il continue son argumentaire, vidéo à l'appui en expliquant que de nombreux journalistes sont arrivés à son domicile pour mener leurs enquêtes respectives et chacun est allé acheter du riz et l'a cuisiné à sa guise pour le même résultat.

L'homme politique taxé de manipulateur par certains et de chef de file d'une grosse cabale contre le riz Bröli par d'autres s'est aussi défendu «je n'ai personnellement aucun problème avec Bröli comme certains le pensent, je ne vends pas de riz et je ne côtoie aucun industriel faisant dans ça, je ne suis non plus au service d'une quelconque ligue de droits des consommateurs; je ne suis qu'un simple consommateur de riz qui s'est rendu compte de la qualité douteuse de ce qui va dans son ventre et je pense sur ce point que j'ai bien le droit de me plaindre».

Revenant sur la réunion qui se tenait au ministère du commerce en même temps que sa conférence de presse, il affirme que l'approche du ministre est bancale puisqu'il n'existe pas de laboratoire dans les locaux du Mincommerce et pour cela «je pense que je vais porter plainte au ministre du commerce pour laxisme et mise en danger de la santé des populations car, on ne peut pas être au courant d'une telle menace venant d'une denrée aussi consommée que le riz et rester dans son bureau climatisé à Yaoundé pour convoquer une réunion une semaine après l'éclatement de la polémique». Il poursuit en disant:

« on ne peut plus continuer à vivre dans un pays où nos dirigeants s'en foutent éperdument de la santé de leur concitoyens ».
Une plainte qui risque d'en croiser une autre car il faut dire qu’au sortir de la réunion avec le ministre, le riz Bröli a été « déclaré » de bonne qualité et l'entreprise a elle aussi annoncé des poursuites contre les auteurs des vidéos dites de sabotage avec en bonne place le Président Jean Marc Ngoss.

04janv.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo