Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent? :: GERMANY
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY

Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent? :: GERMANY

Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent? :: GERMANY
Je suis jeune, ouvert, curieux, convoité et emporté par le courant de la mobilité internationale. Vous pouvez cliquer sur ces sites de commerce électronique et en l´espace de quelques jours, je sonnerai à votre porte. Je suis ce cosmopolite, capable de faire le tour du monde, sans passeport et sans laissez-passer. A chaque moment, je suis prêt à prendre diverses directions pour diverses missions. Epargnez-moi ces heures, semaines, mois et années d´attente devant les consulats car mon déplacement est tributaire des constellations du marché planétaire et de la vitesse des moyens de transport, des sociétés de service et des institutions bancaires, alors ténors de ce bal mondial. Qui suis-je?

Ne pensez pas surtout à un citoyen qui ferait sans entraves le tour du monde et corroborerait cette mélodie de la citoyenneté cosmopolite chantée de nos jours. Ne pensez pas non plus à ce citoyen portant dans sa poche un passeport d´un pays classé par l´indice du développement humain comme étant „pauvre“, „sous développé“ ou par euphémisme „en voie de développement“. Qui suis-je? Je ne suis qu´un produit ou un service. Un clic suffit pour que j´engage mon voyage dans les quatre coins de la planète.

Loin des produits et des services sollicités, Le constat est amer pour les citoyens soumis aux frontières de l État-nation. Plus le monde devient un village planétaire et facilite la circulation et l´échange des biens et services, plus les citoyens des pays moins industrialisés se retrouvent confrontés aux problèmes de visa dans un contexte de lutte contre le terrorisme et de la „migration choisie et non subie“. C´est ainsi que le débat sur la double, voire sur la multiple nationalité continuera sans doute à faire couler beaucoup d´encre, dans une arène où émotion et raison s´entremêlent. Malgré la nationalité que l´on peut prendre dans sa vie, on n´entend presque personne parler de son „ex pays“ lorsqu´il évoque la nationalité qu´il a abandonnée ou perdue. Et pourtant, c´est un vocabulaire de plus en plus récurrent dans la critique des compatriotes face à ceux qui ont décidé de prendre une autre nationalité.

La question de la nationalité de diverses personnalités politiques et célébrités à l´instar de Roger Milla, Françoise Mbango, Calixthe Beyala fait l´objet de discussions dans divers forums sur le Net. Ils ne sont sans doute ni les premières, ni les dernières personnalités de ce monde à avoir opté pour une autre nationalité pour de raisons peut-être idéologiques, pragmatiques ou de survie. Voilà ces compatriotes qui un jour au consulat des USA à Düsseldorf exprimèrent leur déception face au traitement des citoyens camerounais et à la diplomatie de l´État, le consul américain ayant exigé aux Camerounais 50 euros de plus pour les frais de visa. A la question de savoir pourquoi une telle mesure exceptionnelle appliquée seulement sur les Camerounais, il répondit que c´était en réponse aux frais de visa élevés que le Cameroun faisait payer aux siens.

Parmi les revendications de la Diaspora camerounaise figure la double nationalité comme un point crucial. Une mesure devant permettre aux Camerounais ayant décidé de prendre une autre nationalité de garder un statut de citoyen dans leur pays d´origine et ipso facto leurs droits et obligations, vu que l´adoption d´une nouvelle nationalité ne change point grand-chose sur le cordon ombilical qui lie les compatriotes du Pr. Jacob E. Mabé, de Philomène Atyamé, de Fred Eric Essam, de Chicgoua Noubachtep, de Ghislain Kouematchoua à leur Terre natale.
Beaucoup d´études mettant en exergue le potentiel de ces compatriotes à l´extérieur qui à travers leurs transferts des fonds, leurs investissements et leurs idées contribuent activement au développement de leur pays, un tel potentiel, aux yeux de nombreux experts, serait efficient et mieux canalisé si certaines mesures politiques et légales sont prises pour faciliter leur retour ou leurs investissements dans différents secteurs économiques, sociaux et politiques. Dans ce cadre, le Sénégal fait figure d´exemple, ce pays de la „Térenga“ (hospitalité), devenu une «terre d´émigrations» comme décrit par Marx Magamou Mbaye (Le Soleil, 22.10.1990), a vite compris le rôle de ses citoyens à l´étranger, en mettant sur pied un ministère pour eux et en saisissant des mesures propices à leurs investissements.
Entre l´État camerounais et sa Diaspora, les rapports semblent être encore ambigus. D´un côté, la diaspora est sollicitée pour son transfert de fonds, d´un autre côté, elle est approchée avec méfiance comme ce „New Digital citizen“ difficile à circonscrire. Que reproche-t-on à ceux qui ont pris la nationalité de leur pays d´accueil? Le manque de patriotisme? La difficulté à assumer leur choix et une attitude „d´oiseau apatride“?

Même si on ne retourne pas au pays tous les ans, c´est au moment de rassembler les pièces pour une demande de visa pour son pays natal qu´on se retrouve émotionnellement ballotté entre deux mondes. 

Et si les vacances dépassent un mois, on oublie dans le confort et la joie naturelle d´être chez soi qu´il faut faire proroger son visa: les acharnements et reproches de manque de patriotisme par les agents de bureau, l´attente devant les bureaux d´Emi-Immigration, la justification du motif de son séjour… Comment accepter l´éventualité d´un rapatriement de son village natal, «chez moi-même, au village» pour parodier Nkodo Sitony? Telles sont les questions qui virevoltent dans la tête et font défiler de scénarios similaires vécus pendant les premières années à l´étranger. Les frais de visa pour un court séjour au pays, les difficultés de déplacement pour ceux qui sont loin de l´ambassade ou du consulat: tels sont les arguments qu'on avance souvent, et pourtant le problème est plus émotionnel qu´économique. Certains optent en fin de compte pour une demande de visa sur place, une fois arrivés à l´aéroport au Cameroun. Mais alors là, il faut faire attention!!! Car on risque de ne pas arriver au Berceau des Ancêtres!

Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  Telle est la question de la semaine. Nous vous souhaitons un bon débat et à dimanche

© Camer.be : Florence Tsagué

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

David1
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY Belgium (Brussels)
Qui vous a dit de changer de nationalité? Vous serez toujours étranger chez vous. Tant pis pour vous
Oliabouga
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY Belgium (Brussels)
Un régime comme celui actuel au pouvoir n'accordera de double nationalité que si ses membres s'installent en exil à l'étranger comme ce sera le cas avec la fin de règne catastrophique de Monsieur Biya.
gabson
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY Germany (Karlsruhe)
Avant de changer de "nationalité", pourquoi ne pas peser le pour et le contre, les avantages et les inconvénients??? Vous choisissez de bénéficier des allocations familiales de vos nouvelles "patries", tout en voulant conserver les avantages maigres de ceux qui sont "seulement" camerounais???

Eh bien réclamez donc un référendum aux Camerounais pour en décider! Vous verrez que ceux qui veulent s'asseoire sur deux chaises sont trés peu! Nous autres avons choisi notre passeport! Il nous suffit!
sikathy
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY United States (Silver Spring)
La "double nationalité" est un concept vide et creux, qui mettra des décennies pour entrer en application parce que cela implique des mécanismes de réciprocité avec les autres nations.
Par contre, un statut de résidence permanente automatique et immédiate au Cameroun, pays d'origine de ceux qui ont adopté une nationalité étrangère, donne à la diaspora les droits et privilèges que les occidentaux vivant au Cameroun ont déjà.
La démarche actuelle est si médiocre.
Un simple décret présidentiel suffit pour que les camerounais ayant un passeport étranger aient en 24 heures le droit d’entrée librement sur le territoire, d'investir comme tout autre camerounais, d'exercer certains emplois...
sikathy
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY United States (Silver Spring)
Quand un étranger "blanc" arrive au Cameroun avec l'intention de rester, il se fait établir en quelques jours une carte de résidence de couleur verte, semblable a la CNI lui donnant les droits que la diaspora n'a pas.
Oui, un chinois a plus de droits au Cameroun qu'un camerounais de la diaspora.
Ils n'ont pas besoin de visa d’entrée tant que leur statut de résident est valide. Facilement renouvelable.
Que fait la diaspora?
Revendications vide de la double nationalité, débats sur débats sans conclusions.


Epervier
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY Canada (Montreal)
@SIKATHY

Analyse pertinente, intelligente, sensée.

Ce même type de diagnostic pourrait s'appliquer aux "combats politiques " (du moins c'est ce qu'ils croient mener) des partis politiques d'opposition dans notre pays.

Des slogans creux répétés à longueur d'années.

Tout en reconnaissant que le régime néo colon est criminel, illégitime et illégal,
Force est de reconnaître que l'opposition manque d'intelligence dans le combat pour notre libération.

Si tant est que la libération fait partie de leurs objectifs.
Epervier
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY Canada (Montreal)
Si tant est que la libération fasse partie de leurs objectifs.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Cavani-Neymar...Au-delà de la passion, ce que j'en pense...
Cavani-Neymar...Au-delà de la passion, ce que j'en pense...
Facebook
réclame
partenaire
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY
Christophe FOTSO MAISON DE LA DIASPORA PÔLE EUROPE A BERLIN INVITE SOPIEPROD
évènement
Allemagne- Cameroun, Refus de la double nationalité au Cameroun: Comment prendre le visa pour retourner là où on est né et où les siens vivent?  :: GERMANY
actuellement sur le site