RD CONGO ::  Congo RDC, Dernières minutes: Situation tendue à Kinshasa :: CONGO DEMOCRATIC
RD CONGO ::  Congo RDC, Dernières minutes: Situation tendue à Kinshasa :: CONGO DEMOCRATIC
 
RD CONGO :: SOCIETE
  • Correspondance particulière pour Camer.be : Monique Makabala
  • lundi 19 janvier 2015 13:16:00
  • 14218

RD CONGO :: Congo RDC, Dernières minutes: Situation tendue à Kinshasa :: CONGO DEMOCRATIC

Alors que la loi électorale, très controversée au Congo RDC, doit être examinée dans la journée au Sénat, après son adoption à l'Assemblée, les étudiants viennent à l'instant de saccager le bureau qu’occupe le professeur Evariste Boshab, vice-premier ministre chargé de l’Intérieur, à l’Université de Kinshasa où il dispense les cours de droit constitutionnel notamment. Il faut souligner que Evariste Boshab, patron du parti présidentiel est considéré comme un maillon essentiel dans le camp présidentiel et partisan de la révision constitutionnelle. Selon des informations de sources bien renseignée le pr Evariste Boshab est à la base du projet de loi électorale, en cours d’examen au Parlement, qui divise la classe politique. Un autre bureau d’un autre constitutionnaliste proche de la Majorité présidentielle a été aussi pillé, celui du professeur Jean Louis Esambo.

Pour le moment à Kinshasa, toutes les avenues donnant accès au Parlement sont bouclées par des forces de l'ordre

Les hélicoptères militaires survolent en ce moment les quartiers environnant l’Unikin. La journée d’aujourd’hui a été totalement paralysée : pas d’écoles, pas de transport en commun, crépitement des balles par-ci et de longues cheminées de fumées sont observables dans plusieurs quartiers de la ville, l’administration publique est fermée, les hôpitaux tournent au ralenti, les magasins et les commerces sont pour la plupart restés clos.

Interrogé par radio Okapi au sujet de ce déploiement des forces de l’ordre, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, indique que la police a reçu la mission de sécuriser l’arrivée du président angolais en visite à Kinshasa ce lundi et de protéger le siège du Parlement.

« C’est aux petites heures que la police a été déployée dans un double but : sécuriser d’abord l’itinéraire qu’empruntera le président Edouard Dos Santos. Deuxièmement, protéger la zoner neutre qu’est le Palais du peuple », explique-t-il.

Selon lui, la situation dans la ville est calme. « Si dans un autre coin de la ville il y a  de l’agitation, ajoute-t-il, la police est en train d’y remettre bon ordre. »

© Correspondance particulière pour Camer.be : Monique Makabala
19janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo