CAN 2021 : Le petit pont de Paul Biya à Mouelle Kombi
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: CAN 2021 : Le petit pont de Paul Biya à Mouelle Kombi :: CAMEROON

Le président du Comité d’organisation a sollicité un budget de 26 milliards qui passe finalement à 13 milliards FCFA. De plus, celui-ci sera géré non plus par le seul ministère des Sports, mais aussi par toutes les autres administrations sectorielles.

C’est un petit pont dévastateur que la présidence de la République vient de faire au président du Comité d’organisation de la CAN 2021 (COCAN). Dans une correspondance portant la mention très urgent adressée depuis le 17 septembre 2021 au secrétaire général des services du Premier ministre (SG/SPM), le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République (SG/PR), Ferdinand Ngoh Ngoh, répercute au chef du gouvernement l’accord du président de la République pour le budget de l’événement arrêté à 13 000 310 000 FCFA. 

Un revers pour le président du COCAN, Narcisse Mouelle Kombi, qui avait sollicité pas de moins de 26 milliards FCFA pour la compétition qui débute en janvier prochain. Autre objet de frustration pour le ministre des Sports et de l’Education physique (MINSEP), la gestion de cette cagnotte ne sera pas assurée par son seul département ministériel comme il a tenté de l’imposer, mais aussi par toutes les autres administrations sectorielles. 

Par exemple, alors que Narcisse Mouelle Kombi n’a jamais donné de suite aux sollicitations de son collègue des Arts et de la Culture (MINAC) pour l’animation et les manifestations culturelles, le président de la République vient de désigner ce dernier unique superviseur et ordonnateur de l’enveloppe de 1,5 milliard affectée à la cérémonie d’ouverture et de clôture. De même, le budget réservé à la mobilisation et au volontariat passe désormais sous le contrôle du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique. 

Grosse claque pour le président du COCAN, la gestion du 1,5 milliard dédié à la billetterie moderne. Pour cette activité ayant un aspect éminemment sécuritaire, le MINSEP a longtemps manœuvré pour mettre à l’écart la délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN) afin d’imposer l’entreprise Melting Sports. Ce prestataire ne revendiquant aucune référence en la matière a pourtant été retenu lors du CHAN pour finalement offrir une billetterie manuelle. 

Ce qui a le don d’irriter les responsables de la Confédération africaine de football (CAF) en raison de nombreux couacs qui ont émaillé cette activité non négligeable pour la rentabilisation de l’événement. Malgré ce fiasco, pour la CAN 2021 ce prestataire était en passe de remporter la mise au détriment de l’opérateur espagnol Auditel, mondialement reconnu pour ses références en la matière. 

A cause des manœuvres visant à imposer Melting Sports, le chantier de la billetterie n’a pas jusqu’ici été lancé, à un peu plus de trois mois du début de la compétition. Mais, visiblement, le MINSEP ne veut pas se contenter de superviser et d’ordonner les budgets des commissions compétition (636,750 millions pour les indemnités des dignitaires et officiels de la CAF), des 450 millions à dépenser par les gouverneurs des régions et la commission marketing pour les fans zones, des 219 millions dédiés à l’aménagement des espaces de travail par la direction du tournoi ou des 77 millions dédiés à l’achat des équipements de bureau. Soit au total 1,385 milliard sur un budget global d’un peu plus de 13 milliards. 

A en croire des sources au MINSEP, Narcisse Mouelle Kombi est d’ores et déjà en train d’engager certaines dépenses, une manière de mettre les ordonnateurs désignés devant le fait accompli et ainsi obtenir une régularisation des dépenses. « C’est une très mauvaise passe pour le MINSEP qui, jusqu’ici, était quasiment le seul maître à bord du bateau CAN Total énergies 2021 », fait observer un membre d’une commission qui se plaint de jouer les figurants comme beaucoup d’autres. Il rappelle par exemple qu’en mai dernier, le ministre des Marchés publics a donné l’autorisation au MINSEP de passer par la procédure de gré à gré au recrutement d’un manager événementiel en vue du dévoilement des visuels (hymne et mascotte) pour un montant de 222 266 625 FCFA et au recrutement d’un manager événementiel pour le tirage au sort pour un montant de 750 millions FCFA. 

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo