Renouvellement des organes de base : Le RDPC dans tous ses états.
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Renouvellement des organes de base : Le RDPC dans tous ses états. :: CAMEROON

L’opération de renouvellement des organes de base du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), parti au pouvoir à Yaoundé a remis sa copie, pleine de tensions. Le parti de la flamme est désormais à la croisée des chemins.

La région du Sud, socle granitique du parti, fief jusque là imprenable du président national est en ébullition. Des camps antagonistes s’affrontent. Le journal L’Independant revele que dans la Section Rdpc du Dja et Lobo I : « La défaite du front anti démocratique ». Le renouvellement des organes de base dans la section du Dja et Lobo I n’en finit pas de faire des vagues. Le vote sanction infligé au président sortant est révélateur d’un divorce profond entre le sommet du parti et la base. L’issue très attendu du contentieux post électoral, devrait confondre le jeu trouble des délégués du Comité central et des proches collaborateurs du chef de l’Etat, au centre du trafic d’influence, des passe-droits, de la manipulation, du chantage et du soupçon de corruption.

La République Presse s’intéresse à la ville qui enregistre le plus grands nombre de ministres barons du parti. Et le journal s’interroge « Quelle image pour le Rdpc à Zoételé, Dja et Lobo et dans le Sud ». L’opération de renouvellement des bureaux des organes de base du parti de Paul Biya dans son département natal a connu une effervescence particulière. Des tensions ont été observées dans la section Rdpc Dja et Lobo 2 à Zoétélé, où le candidat Aristide Bomba, par ailleurs maire de la ville, a recruté des mercenaires pour bourrer les urnes. Malheureusement, ces derniers ont été pris en flagrant délit et mis aux arrêts.

Et même le Rdpc Sangmelima, ville d’origine de Paul Biya a donné « La vérité des urnes !». Pour le quotidien Le Messager,Jean Sylvain Mvondo triomphe sur les tripatouillages, l’adversité calculée de Samuel Obam Assam et gagne les élections dans 33 des 37 sous-sections avec un large score de 10.667 voix.

Par ailleurs à la Section Rdpc Ndé-Nord « Célestine Ketcha Courtès l’égérie ». Pour Elite Presse, Initialement prévue le 27 septembre 2021, l’élection des bureaux de la section Rdpc, Ofrdpc et Ojrdpc du Ndé-Nord dont la liste Niat escomptait

un report a finalement eu lieu le jour dit, sous l’encadrement vigilant de la commission électorale de section, présidée par, Mbemi Nyaknga. La liste conduite par madame le ministre Célestine Ketcha Courtès a été largement plébiscité par les militants et militantes du Rdpc dans cette circonscription politique.

Dans le Logone et Chari Centre-Est : « Le Sénateur Mahamat Abdoulkarim remplit les attentes des militants ». Pour l’Equation, Les opérations de renouvellement dans le Logone et Chari Centre-Est connaissent deux candidatures à la présidence de la section. Le jeune Ousmane Moussa et un expérimenté de la politique en la personne de Mahamat Abdoulkarim. Mais seulement, au regard de l’expérience politique que cumule le Sénateur, avec 31 années et 4 mois comme président de section, il y a lieu de comprendre la doctrine de la rigueur, de l’équité, de la transparence et du rassemblement qu’il incarne dans cette section du Logone et Chari Centre-Est.

L’action, le journal du parti pense plutôt que c’est un « Succès éclatant ! ». L’heure est à la finalisation des opérations sur le terrain et à la transmission des listes des bureaux élus ainsi que des rapports à la Commission centrale de supervision que préside Jean Nkueté. Malgré l’engagement jugé quelque peu excessif dans certaines localités, l’opération s’est globalement bien déroulée.

Pour La Nouvelle Expression, le Sous-préfet de Bengbis est un « Indéboulonnable récidiviste ». Le chef de terre dont la résidence vient d’être incendiée par les militants en colère, avait déjà fait des révélations hallucinantes, non seulement sur des stratégies qu’il avait mises en branle pour déblayer le chemin au seul parti au pouvoir, mais aussi sur la mainmise de l’administration sur Elecam quand il était sous-préfet de Bazou.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo