FRANCE :: ETAT DE LA RÉVOLUTION CAMEROUNAISE EN DIASPORA : MISE AU POINT :: FRANCE
FRANCE :: ETAT DE LA RÉVOLUTION CAMEROUNAISE EN DIASPORA : MISE AU POINT :: FRANCE
 
FRANCE :: POLITIQUE
  • Correspondance : Le Général-Président Robert WANTO
  • jeudi 04 juin 2020 16:26:00
  • 2783

FRANCE :: ETAT DE LA RÉVOLUTION CAMEROUNAISE EN DIASPORA : MISE AU POINT :: FRANCE

Camerounaises, Camerounais, Très Chers Compatriotes, Mesdames et Messieurs,

Depuis quelque temps, nous assistons, malgré nous, à un climat délétère au sein de la Diaspora Combattante, c'est-à-dire dans la famille de la  Diaspora Révolutionnaire et de la Diaspora Résistante.

Les raisons profondes de ces dissensions et les réelles motivations de ces belligérants d'un autre genre nous échappent profondément. Force est cependant de constater que ces divisions sont, en tous points de vue, de nature à ralentir notre marche inéluctable vers la libération définitive de notre pays le Cameroun.

Alors même que nous abordons la  dernière ligne droite de notre très longue et éprouvante marche vers une indépendance réelle de notre pays, nous choisissons,  comme par hasard, de nous ériger en "fossoyeurs de nos propres espérances". C'est la raison pour laquelle, le Conseil des Camerounais de la Diaspora ( CCD),  fort de son esprit de rassemblement qui l'a toujours caractérisé et a toujours dicté ses actions, se résout à inviter toutes les Combattantes et tous les Combattants, sans exclusive, à plus de retenue et de solidarité, tel que nous le martelait la Doyenne de la Révolution, Aunty Bridget qui,  malheureusement,  nous a quittés il y a un an jour pour jour, dans des circonstances mystérieuses.

Nous attendons toujours les résultats de l'enquête de son décès qui continue à nous plonger dans le désarroi.

En sa mémoire et au nom des milliers d'autres compatriotes morts pour la libération du Cameroun, nous nous devons de rester loyaux, patriotiques et unis autour de la même cause : la chute du régime dictatorial de Paul Biya.

Nous savons pouvoir compter sur un sursaut nationaliste individuel et collectif de chacun d'entre nous. Notre victoire finale passe inexorablement par la fin  des querelles intestines qui s'avèrent contre- productives pour notre révolution qui a pourtant déjà marqué de très bons points.

Au Conseil des Camerounais de la Diaspora, nous nous battons comme toutes les autres entités de la révolution camerounaise en diaspora, pour que les fruits de notre combat commun tiennent la promesse des fleurs. Nous sommes heureux d'avoir été en première ligne des plus grandes initiatives prises par la diaspora révolutionnaire, parmi lesquelles les prises des ambassades au lendemain du hold-up électoral. Nous nous réservons le droit de vulgariser d'autres actions que nous nous apprêtons à mener dans les tout prochains jours au cas où la politique du GRÉ À GRÉ continue d'obséder les dictateurs de Yaoundé. Ensemble et unis, nous sommes très forts. Mais divisés et individualistes, nous sommes fragilisés. Nos actions, nous les menons sans recevoir des instruments de qui que ce soit, et surtout pas du Professeur Maurice Kamto, le Président élu du peuple camerounais avec qui le CCD n'entretient aucune relation, ni de près, ni de loin.

Qu'il nous soit permis de renouveler toute notre reconnaissance à tous les combattants, quels qu'ils soient, et quelles qu'en soient les obédiences. Une chose doit nous unir: la fin de la dictature au Cameroun. Dans la foulée, qu'il nous plaise de renouveler la reconnaissance du CCD au Camarade J. Remy Ngono, journaliste engagé, de renommée internationale qui, depuis  2005, accompagne sans discontinuer la Diaspora combattante et qui, selon toute logique, s'illustre aujourd'hui comme étant le principal porte-voix de cette Diaspora Combattante au nom de laquelle il  réussit, par une alchimie hebdomadaire dont lui seul détient le secret, à créer une communion d'esprit entre le peuple meurtri du Cameroun et sa Diaspora. À tous les autres combattants, nous présentons nos sincères félicitations et en appelons à la tolérance ainsi qu'à une union des cœurs.

Nous ne saurions terminer cette importante communication sans toutefois convier tous les Camarades de lutte à se faire violence en taisant leurs divergences, leurs égos surdimensionnés et en revenant à de meilleurs sentiments...C'est pour nous la meilleure façon de rester  plus que jamais prêts...! Le GRÉ À GRÉ ne passera jamais. Tel doit demeurer notre cheval de bataille. Rien ne doit être au-dessus de ce leitmotiv qui nous rassemble. Ne le perdons jamais de vue pour ne pas nous éloigner de ce sacré objectif qui nous fera entrer dans la légende.

LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !!!!
Vive la Diaspora révolutionnaire !
Vive le peuple réconcilié du Cameroun !
Vive le Cameroun libre !

Fait à Paris, le 04 juin 2020

Pour le CCD

Le Général-Président Robert WANTO

04juin
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo