Abdouraman Hamadou Babba : “La Fifa a échoué à normaliser le football camerounais” :: CAMEROON
Abdouraman Hamadou Babba : “La Fifa a échoué à normaliser le football camerounais” :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SPORT
  • Le Jour : Propos recueillis par A.C
  • lundi 23 décembre 2019 11:51:00
  • 7628

Abdouraman Hamadou Babba : “La Fifa a échoué à normaliser le football camerounais” :: CAMEROON

Le président d’Etoile filante de Garoua a apporté la lumière sur la procédure de l’Acfac pendante devant le Tas.

Quelles sont les dernières nouvelles qu’on peut avoir par rapport à la procédure de l’Acfac pendante devant le Tas (Tribunal arbitral du Sport) depuis quelques temps ?
Les choses un peu bloqués, parce qu’on avait récusé le président de la formation arbitrale, c’est-à dire celui qui présidait même ; le premier juge, comme on dit. Mais, le Tas a fixé un délai jusqu’au 31 janvier 2020 pour rendre une décision.

L’on s’étonne de la lenteur de cette procédure au Tas…
Les enjeux sont tellement importants que pour nous, nous sommes insensibles aux délais, au temps et ainsi de suite. Ce qui importe, c’est que notre football retrouve son autonomie, je dirais même son indépendance vis-à-vis d’un certain nombre de situations, d’éléments et de structure qui fait que aujourd’hui et depuis quelques années, ce football est entre les mains des gens qui n’ont en réalité rien à voir avec le football même en général. Donc, nous sommes patients et on attend. Nous avons posé des actes de procédure qui ont appelé l’attention du plus haut niveau du Conseil international en matière d’arbitrage et de droit du sport. C’est l’organe qui est au-dessus du Tas. C’est cet organe qui va statuer sur les problèmes que nous avons posés concernant même le Tas et ses procédures. Nous savons être patients. Nous avons attendu la dernière fois deux ans. Mais, cette fois-ci, d’ici quelques semaines, au début de l’année prochaine, nous devrions normalement avoir une décision et pour nous, il est clair que le processus électoral organisé par le Comité de normalisation présidé par Me Dieudonné Happi, ne saurait être valide et on nous sommes clairs là-dessus et c’est ce que nous attendons. Nous avons demandé que le Comité exécutif de la Fécafoot élu en 2009 soit réintégré pour une période trois mois, afin d’organiser un autre processus électoral, dans la mesure où pour nous, la Fifa est disqualifiée. Elle a déjà normalisé la normalisation. Elle ne va pas normaliser, comme je l’ai dit faire la normalisation de la normalisation. La Fifa a échoué à normaliser le football camerounais.

Que faut-il faire, selon vous ?
Il appartient donc désormais aux acteurs de ce football de s’organiser et de mettre en avant les meilleurs statuts, les meilleurs règlements pour ce football et la meilleure gouvernance. Les uns et les autres se posaient des questions concernant les délais. Nous sommes insensibles à cela. S’il faut attendre encore, nous allons le faire. Mais, ce qui est sûr, c’est que nous avons posé un ensemble de problèmes au plus haut niveau en Suisse et cela concerne tout ce que nous avons subi depuis 2013 devant le Tas, où aucune décision concernant le Cameroun n’a été publiée comme jurisprudence, tout simplement parce que très rarement, le droit a été dit dans toute sa rigueur et dans toute sa force. Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be).Un tribunal de ce niveaulà ne doit pas regarder les conséquences des décisions qu’elle prend. La justice est aveugle. Vous dites le droit. Quitte à ce que maintenant les gens partent s’asseoir et voir comment est-ce qu’ils peuvent s’arranger pour mettre en oeuvre, s’ils ne s’étaient pas arrangés avant. Pour nous, il n’y a pas de compromission possible.

Il faut que le football camerounais revienne aux acteurs. Il ne faut pas l’oublier, depuis 7 ans, c’est la même problématique, c’est la même revendication. Le football camerounais doit être dirigé par des personnes choisies, désignées par les acteurs de ce football-là. Pas par des personnes parachutées, comme c’est le cas actuellement, qui ne sont même pas capable de vous parler du football tout simplement. Et ils sont à la Fédération camerounaise de football. Ils travaillent pour ces gens-là qui les ont cooptées. Mais, pas pour le football, ni pour les acteurs.

23déc.
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo