CAMEROUN :: Grand dialogue national : Les Etats-Unis et l’Union européenne font la moue :: CAMEROON
CAMEROUN :: Grand dialogue national : Les Etats-Unis et l’Union européenne font la moue :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Mutations : Jean De Dieu Bidias
  • jeudi 17 octobre 2019 00:44:00
  • 2167

CAMEROUN :: Grand dialogue national : Les Etats-Unis et l’Union européenne font la moue :: CAMEROON

La poursuite des violences dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, traduit l’échec des pourparlers de paix qui doivent se poursuivre.

Le Cameroun, certains de ses partenaires bilatéraux et multilatéraux et mêmes certaines Ong internationales restent fortement divisés sur les critères d’inclusivité auxquels devraient répondre des pourparlers en vue du dénouement d’une crise comme celle que traverse le Cameroun dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest depuis trois ans. Alors que les autorités camerounaises se sont longuement félicités du déroulement des travaux et de la diversité des délégations, dont certaines composées d’excombattants sécessionnistes, dans un communiqué de presse publié sur son site Internet le 11 octobre, l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun se montre très insatisfaite de l’issue du grand dialogue national, tenu du 30 septembre au 04 octobre derniers à Yaoundé. C’est donc sans surprise pour la représentation diplomatique, que se poursuivent les violences sur le terrain, à l’instar de l’horrible assassinat de la gardienne de prison Florence Ayafor, à Pinyin dans le département de la Mezam (Nord-Ouest).

« Nous appelons toutes les parties impliquées dans le conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à s’abstenir de nouveaux actes de violence et à entamer un dialogue inclusif sans conditions préalables », écrivent les Américains. Comme l’Ong International Crisis Group (ICG), ils pensent que de vrais pourparlers de paix ne pourraient avoir lieu sans la participation des principaux leaders de la sécession, basés pour la plupart à l’étranger, et sans que la question du fédéralisme ait été mise sur la table. Lundi dernier, l’Union européenne (Ue) s’est alignée sur la position des Etats-Unis d’Amérique. Le portail des camerounais de Belgique. Pour elle, le dialogue national convoqué par le président de la République a offert une première opportunité pour ouvrir des perspectives de sortie durable de la crise. Elle appelle par conséquent à la poursuite de ce processus « afin de dégager des réponses aux attentes légitimes des populations, tout en renforçant l'inclusivité de tous les acteurs concernés tant à l’intérieur que de la diaspora, y compris les femmes, les jeunes et la société civile ».

Le Conseil européen réitère que le recours à la violence dans ces régions n'apportera pas de solution et insiste sur « la nécessité pour l'ensemble des acteurs camerounais de respecter l'état de droit et de résoudre cette crise de manière pacifique, dans le cadre d'un dialogue inclusif ».

17oct.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo