Camer.be
CAMEROUN :: Avenue kennedy : 35 000 F pour l'effigie de Paul Biya :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE CAMEROUN :: Avenue kennedy : 35 000 F pour l'effigie de Paul Biya :: CAMEROON
  • Le Jour : Solière Champlain Paka
  • lundi 04 décembre 2017 07:30:18
  • 3003

CAMEROUN :: Avenue kennedy : 35 000 F pour l'effigie de Paul Biya :: CAMEROON

Des portraits du président de la République sont vendus par de nombreux jeunes à Yaoundé.

La débrouillardise est le mot approprié pour décrire les multiples activités menées par des jeunes à Yaoundé et dans la plupart de nos grandes métropoles. A l’avenue kennedy, des appareils électroniques courent les rues parfois à vil prix. Des techniciens spécialisés dans la réparation de ces outils voguent. Même si l’origine de certains appareils reste douteuse, des clients décuplent.

Le  prix pratiqué est bon marché. Non loin de ces « hommes d’affaires » d’un autre genre, on aperçoit des cadres portant des messages d’espoir et des portraits géants de personnalités. Parmi celles-ci, se trouve en bonne place l’effigie du président de la république, Paul Biya. Alain Bagona en a fait son activité principale.

Devant lui ce dimanche matin, on retrouve une dizaine de cadres portant des photos et des citations. Sur son comptoir de fortune, la différence entre les photos est frappante. « Il existe deux types de photos présidentielles. La photo où le président est jeune provient de l’imprimerie. L’autre par contre, est sur internet. On la télécharge », précise Alain.

Pour écouler ces effigies, le jeune doit compter sur les grands événements comme la fête de la jeunesse, la fête de l’unité et les célébrations organisées par le parti au pouvoir, le  Rdpc. « Sans ces grands événements, on ne peut vendre ces effigies du président. Nos clients sont beaucoup plus les ministères et certains particuliers », renseigne Alain Bagona. 

Comme lui, David Nnen connait bien le milieu. Avec plus de trois ans d’expérience, il est très connu des laboratoires photos. « C’est de la pure débrouillardise. Trouver son chemin dans un pays comme le nôtre exige beaucoup de sacrifices. J’ai fait des études supérieures pour servir mon pays. C’est dans le secteur de la photographie que le sort m’a casé », dit-il.

Plusieurs éléments sont pris en compte dans le prix de chaque tableau. On peut citer entre autres, la dimension des cadres, la qualité des baquettes et de sa grosseur. On a ainsi des tableaux de 1000 fcfa voire plus. L’effigie du président coûte entre 5000 et 35 mille fcfa. Même si nous sommes en période de vache maigre, les portraits géants du président servent d’appât nous confie un commerçant. « On met les photos du président plus pour la publicité. Elles attirent les clients ».

Alain Bagona invite d’ailleurs les jeunes à se battre afin de se frayer une voie car « C’est au bout de l’effort qu’on embrasse le succès », peut-on lire sur l’une de ses fresques.

04déc.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo