FRANCE :: PARIS-FILMS: LA 7e EDITION DU FIFDA(FESTIVAL DE FILMS DE LA DIASPORA AFRICAINE)  AURA LIEU DU 8 AU 10 SEPTEMBRE 2017 AU CINMA ETOILE LILAS

FRANCE :: PARIS-FILMS: LA 7e EDITION DU FIFDA(FESTIVAL DE FILMS DE LA DIASPORA AFRICAINE) AURA LIEU DU 8 AU 10 SEPTEMBRE 2017 AU CINMA ETOILE LILAS

FRANCE :: PARIS-FILMS: LA 7e EDITION DU FIFDA(FESTIVAL DE FILMS DE LA DIASPORA AFRICAINE)  AURA LIEU DU 8 AU 10 SEPTEMBRE 2017 AU CINMA ETOILE LILAS
FRANCE :: PARIS-FILMS: LA 7e EDITION DU FIFDA(FESTIVAL DE FILMS DE LA DIASPORA AFRICAINE) AURA LIEU DU 8 AU 10 SEPTEMBRE 2017 AU CINMA ETOILE LILAS
L’Association Festival de Films de la Diaspora Africaine (FIFDA) a été établie à Paris en 2009 comme association de la loi de 1901.  Elle a pour mission de  présenter des films inédits qui mettent en exergue la diversité culturelle des sociétés modernes. Le festival a pour projet social celui de favoriser le dialogue des cultures à travers des projections de films et débats.

 « L'enjeu des découvertes [dans FIFDA] est le regard, c'est-à-dire les différentes façons de penser le monde que proposent les différents films. Si l'enjeu est le regard, cela signifie que ces images doivent être des couperets stimulant la conscience contre l'assignation liée à l'origine ou la couleur de peau (le regard des autres), mais aussi des remises en cause de son propre regard sur soi. 
Dans la sélection FIFDA 2017 se trouve le film "Les Deux Visages d'une Femme Bamiléké d'ou l'intérêt pour les Camerounais d'assister à cet avant première, prévu le samedi 9 Septembre à 13H30 au cinéma La Clef ; 34 Rue Daubenton 75005 Paris; Métro Censier Daubenton.

Ces films sont à voir comme des gestes contribuant à la création du possible dans une joie partagée. » 

© Correspondance : Olivier BARLET,Critique De Cinma Pour Africultures

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@