CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON

CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON

CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
Avec la baisse des cours des matières premières, plusieurs pays africains doivent imaginer la bonne formule pour trouver les équilibres dans un contexte où les prix sont instables.  

Mathématiquement, il est difficile de maintenir le même  rythme  de  dépenses lorsque les ressources  disponibles  diminuent. C’est une situation à laquelle certains  ménages  sont  parfois confrontés. Baisse du budget nutrition, report de dépenses (achats de vêtements ou voyage) emprunt, chacun y va de sa réalité pour trouver la bonne formule, surtout que les charges fixes, elles, ne disparaissent pas : loyer, scolarité, factures diverses (électricité, eau), pour ne citer que celles-là.

Ainsi, un ménage X dont le revenu mensuel (évalué à 200 000 F environ) se retrouve sur une année avec 50 000 F en moins chaque mois, n’a pas d’autres choix que de définir ses priorités en ce qui concerne ses dépenses. Ou à défaut, trouver de nouvelles sources de revenus pour couvrir les charges et maintenir son rythme de vie. A une échelle macro, les pays africains se retrouvent aujourd’hui dans une situation quasi-similaire. Depuis 2011, les prix des produits alimentaires et des produits de base agricole dont les pays africains sont les principaux fournisseurs, baissent sur le marché mondial.

C’est du moins, la tendance qui se dégage de la note publiée par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) le 11 février dernier. S’agissant des bois tropicaux, en particulier du Sapelli du Cameroun, le prix du mètre cube est passé de 407,61 dollars en janvier 2015 à 393, 30 dollars en octobre de la même année. Sur la même période, la tonne de caoutchouc a baissé de 13%, de 1697 dollars à 1 473 dollars. Le baril de pétrole brut, lui, a chuté de 112 dollars en 2014, il se vend aujourd’hui à un peu plus de 50 dollars.

Pour les pays qui produisent et vendent ces matières premières, cette baisse des prix s’est traduite par une baisse des recettes d’exportation, grevant les déficits. Comme les ménages, les Etats sont en quelque sorte contraints de revoir leurs dépenses, ou mieux, d’améliorer la qualité de celles-ci. « Tout ce que nous faisons, nous devons le faire mieux avec peu ou moins », déclarait le ministre des Finances du Cameroun, Alamine Ousmane Mey. C’était le 8 février dernier à la clôture du 5 e Forum africain sur les finances  publiques  organisé  à Yaoundé.

Une rencontre qui a regroupé 30 pays autour d’un thème fort évocateur : « La politique budgétaire sous pression ». Occasion de partage d’expériences.  Bien que le mal soit identique, le traitement varie selon les réalités spécifiques à chaque Etat. Qu’il s’agisse de l’élargissement de l’assiette fiscale, de la réduction des dépenses des services publics, du renforcement des institutions, bref de l’ajustement, entre autres solutions suggérées au terme du forum, les Etats ont à cœur de trouver des solutions qui ne soient pas des obstacles à leur vision de développement .

© Cameroon Tribune : Josiane TCHAKOUNTE

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

excamerounais
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON France (Sallanches)
1° Quand il y a hausse des prix des matières premières, c'est motus et bouche cousue du côté des gouvernements africains. Ils n'organisent pas les forums pour dire qu'il y a plus d'argent et qu'il faut améliorer le cadre de vie des populations. Et le ministre des finances ne fait pas de déclarations allant dans ce sens.

2° pourquoi les africains ne cherchent pas à transformer eux-mêmes leurs matières premières?

3° Pourquoi les prix des produits de consommation venant d'Europe et du reste du monde ne cessent de grimper pendant ceux des produits exportés par les africains subissent toujours des baisses ?
excamerounais
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON France (Sallanches)
1. When there is an increase in the prices of raw materials, it is motus and mouth sewn on the side of the African governments. They do not organize the forums to say that there is more money and that it is necessary to improve the living environment of the populations. And the Minister of Finance is not making any statements to that effect.

(2) why Africans do not seek to transform their raw materials themselves?

(3) Why do consumer prices from Europe and the rest of the world continue to rise in prices for products exported by Africans?
Epervier
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Canada (Montreal)
@EXCAMEROUNAIS

Si vous voulez que les pays africains soient gouvernés autrement et que la vie des africains s'améliore,

Une seule solution :

Joignez-vous à nous dans l'organisation pour le changement

Il faut renverser le régime néo colon

Je suis avec vous.

Le temps de l'analyse du bilan de la gouvernance des néo colons est écoulé

Nous avons compris à quel point ils sont incompétents, criminels et crétins.

Si nous croyons que nous méritons mieux, la seule solution est de prendre le pouvoir dans notre pays

Pour cela il faut renverser le régime néo colon

Je suis avec vois
Vois aussi, soyez avec moi

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
RFA 3-1 Cameroun: Assistance vidéo, 5 minutes de folie
RFA 3-1 Cameroun: Assistance vidéo, 5 minutes de folie
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
Dr Serge Blaise EMALEU l'invité SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
actuellement sur le site
PRODUCTIVES
CAMEROUN :: Finances publiques : Etats cherchent argent :: CAMEROON
Loading...