Réponse à Joshua Osih au sujet des manifestations politiques pendant la CAN
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Réponse à Joshua Osih au sujet des manifestations politiques pendant la CAN :: CAMEROON

J'ai lu un texte attribué à l'honorable Joshua Osih , député à l'Assemblée nationale et membre influent du SDF...

Dans ce texte, le député joue parfaitement les équilibristes en invitant d'une part le Président Paul Biya à libérer les prisonniers politiques,  lourdement condamnés par la justice Camerounaise, avant le début effectif de la Can.

D'autre part, il demande à ceux qui veulent organiser des manifestations de protestation contre la condamnation lourde et injuste des militants de l'opposition de s'abstenir de le faire pendant le déroulement de la Can. Il  demande que ces manifestations soient différées  pour permettre l'organisation sereine de la Can. Car selon lui, le Cameroun accueil  l'Afrique et le monde nous regarde....

Mon commentaire:

Oui Monsieur Joshua Osih a raison d'exiger du Président de la République qu'il libère les citoyens lourdement condamnés par la justice Camerounaise. Surtout que leur condamnation est injuste et obéit à une logique honteuse de règlement de compte politique .

Maintenant , faut-il s'abstenir de toute manifestation politique en raison de l'organisation de la Can au Cameroun ?

C'est ici que je ne suis pas d'accord avec Monsieur Osih qui pense que parce que le Cameroun accueil l'Afrique et que le monde nous regarde, nous devons nous taire devant les injustices.

J'aimerais dire cinq choses  à Monsieur Osih  :

  1. Qu'il n'y a aucune   honte à dénoncer de graves  injustices aux yeux du monde pendant la can.  Que la honte c'est plutôt de commettre des injustices,  de condamner des innocents en sachant qu'on va accueillir la Can et que le monde va nous regarder.
  2. Que la Can n'est qu'un jeu. Mais qu'au 21ème siècle, le respect des droits de l'homme, la vie humaine ou la liberté  n'est  pas un jeu.
  3. Que sur l'échelle des valeurs, la liberté est en tout point plus utile à une nation que le football. Et que pour cette raison d'ailleurs, il est souhaitable qu'à l'avenir la Can ne soit plus  jouée  dans des pays qui pratiquent la dictature et qui violent les droits de l'homme comme le Cameroun.
  4. Que même si  la Can est importante, elle ne vaut rien comparée à l'enjeu de la liberté pour notre nation. Que pour cette raison, on aurait plutôt dû repousser la date de la Can pour tout d'abord résoudre le problème de la dictature et des violations des droits de l'homme qui ternissent l'image du Cameroun aux yeux du monde.
  5. Que l'organisation des manifestations politiques y compris pendant Can n'est pas interdite par la loi. Mais que le jugement des citoyens civils devant les tribunaux militaires et leur lourde condamnation est une violation de la loi qui ternit l'image du Cameroun y compris pendant la Can.

Je ne terminerai pas sans poser   ces 2 questions :

Puisque la violation de la loi et la  condamnation des innocents par le régime Biya  ternissent déjà  l'image du Cameroun aux yeux du monde et doivent d'ailleurs continuer à la ternir   y compris pendant la Can , pour quelles raisons valables ne devrait-on pas organiser des manifestations d'indignation  pendant la même Can ?

Pensez-vous que les victimes de l'injustice cessent de souffrir parce que le Cameroun accueille une Can ?

En guise de conclusion : aussi longtemps qu'un citoyen Camerounais peut souffrir de l'injustice pendant la Can,  il me semble normal et naturel que les  Camerounais se sentent  bien fondés de s'indigner pendant la même Can.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo