Procès, activistes Camerounais versus ambassade du Cameroun: Le procureur du roi demande le non lieu
BELGIQUE :: POLITIQUE

BELGIQUE :: Procès, activistes Camerounais versus ambassade du Cameroun: Le procureur du roi demande le non lieu :: BELGIUM

A l'audience de ce jour au palais de justice de Bruxelles et qui opposait l'ambassade du Cameroun aux activistes Camerounais, le Procureur du Roi a requis dans son réquisitoire un non-lieu, à savoir qu'il n'y ait pas de poursuites à l'égard des présumés suspects.

Dans la plaidoirie de Me Alexis Deswaef, par ailleurs vice président de la FIDH (Fédération Internationale pour les Droits Humains) et conseil des activistes Camerounais, il a tenu en haleine les juges tout en dénonçant "la tentative d'instrumentalisation de l'appareil judiciaire belge par le pouvoir camerounais, qui vise ainsi des opposants à leur régime totalitaire en déposant contre eux des plaintes pénales pour tenter de les paralyser".

Selon Ophilia Bih de la cellule opérationnelle d'alertes du CODE ( Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora), "ce requisitoire d'un non lieu du procureur du Roi est une message fort que la justice belge lance en direction des autorités camerounaises partisanes de la justice aux ordres". Toujours selon ce membre du CODE, "la couardise de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles est simplement un signe avant-coureur. Signe annonciateur d'un régime en panne d'inovation et qui refuse que l’on parle à l’étranger de ses multiples dérives". 

Nous n'avons pas pu avoir la version de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles. Leur téléphone sonne indéfiniment dans le vide.

Pour rappel, l'instruction judiciaire avait été ouverte par la constitution de partie civile de l'Ambassade du Cameroun représentée par Monsieur Evina Abe'e Daniel à la date du 29 mars 2019 contre des activistes camerounais accusés par les autorités camerounaises d'avoir dégradé le 26 janvier 2019, la fenêtre de la porte d'entrée de l'ambassade du Cameroun située à l'Avenue Brugmann, 131/133 à 1190 Forest.

Cette audience préalablement prévue pour 12 mai 2020 et renvoyée à cause du Covid 19 avait été reprogrammée le mardi 22 septembre 2020 puis renvoyée une fois de plus pour ce jeudi, 21 janvier 2021.

Après le réquisitoire du procureur du Roi auprès de la chambre de conseil à l’audience de ce 21 janvier 2021, il reviendra à l’ambassade du Cameroun, partie plaignante à introduire un recours auprès de la dite chambre. Affaire à suivre.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo