CAMEROUN :: Tensions pré-électorales: Messes noires et scènes de vaudou en lice contre le Mcnc à Banka :: CAMEROON
CAMEROUN :: Tensions pré-électorales: Messes noires et scènes de vaudou en lice contre le Mcnc à Banka :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Guy Modeste DZUDIE, à Banka
  • vendredi 24 janvier 2020 12:03:00
  • 2082

CAMEROUN :: Tensions pré-électorales: Messes noires et scènes de vaudou en lice contre le Mcnc à Banka :: CAMEROON

Bernadette Djaleu, présidente de la section locale du Rdpc et reine à la chefferie supérieure Banka, utilise ses attributs traditionnels pour promettre le désastre à ses adversaires politiques.

Sophie Monkam vient à peine de franchir la vingtaine. Engagée sur la liste du Mouvement Citoyen National Camerounais (Mcnc) pour l’élection municipale du 09 janvier 2020, elle ne se sent plus en sécurité. «Cette maman m’a menacé. Elle estime qu’en me portant candidate sur une liste concurrente à la sienne, j’ai heurté son autorité de reine », accuse-t-elle. Bien qu’elle évite de prononcer le nom de la reine incriminée, l’observateur note bien qu’il s’agit celui de Bernadette Djaleu, candidat du Rdpc et reine à la chefferie Banka. Celle-ci a publiquement proféré des menaces et des insultes à tous les jeunes engagés sur la liste du Mcnc pour l’élection municipale de février prochain.

Elle les présente comme des persona non grata dans toutes les associations placées sous son parrainage. Mais, ces menaces et les intimidations ne semblent pas prospérer : « J’ai juste voulu répondre à l’appel du chef de l’Etat son Excellence monsieur Paul Biya qui a appelé les jeunes à s’impliquer comme candidats pour les élections municipales et législatives à venir. Je me suis engagé avec le Mcnc, cette formation politique dirigée par l’honorable Jean Monthé. Je suis persécutée par nos adversaires politiques, mais je ne vais pas reculer », explique-t-elle. Tête de liste du Mcnc, Joseph Nguessieuk, le jeune leader se veut rassurant. « Je suis Républicain et respectueux des institutions et de ceux qui les incarnent.

Ma candidature comme celles de la majorité des membres de mon équipe constituent pour nous, une volonté d’implication dans le champ politique et conformément aux exigences du jeu démocratique. Nous voulons juste montrer que la jeunenesse de Banka dispose des ressources intellectuelles et des aptitudes physiques pour participer au développement et travailler pour l’amélioration des conditions de vie des populations », soutient-il. Pour le contredire, les soutiens de dame Djaleu estiment qu’il est pressé et irrespectueux des ainés. « Il aurait dû attendre encore cinq ans.

En se portant candidat, il veut installer le désordre à Banka. Il est candidat au Mcnc pour narguer ses parents qui sont candidats sur la liste du Rdpc », déclare un proche de dame. Et un autre de renchérit : « Je suis « le lion » de Banfeko. N’importe qui dans ce village vous parlera de ma force de frappe. Cette bande de jeunes candidats conduits par Joseph Nguessieuk ne pourra pas faire le poids dans mon village.

Nous sommes là pour les stopper ». Reste que des sources dignes de foi, indiquent que depuis la réhabilitation de la liste du Mcnc en date du 15 janvier 2020, les barons locaux du Rdpc multiplient des messes noires à Banka avec un seul point à l’ordre du jour : mettre tous les moyens en œuvre pour empêcher à Joseph Nguessieuk et à ses affidés de se déployer. « Les menaces de dame Djaleu Bernadette à Eta et la scène de la chefferie Banka ont été planifiés. Il y a d’autres actions plus subtiles envisagées pour faucher les candidats engagées dans la liste du Mcnc à Bandja », révèle une source proche de l’état-major local du parti des flambeaux ardents. Ce qui promet des hostilités plus costauds…

24janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo