Camer.be
CAMEROUN :: UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ 1: LE RECTEUR ÉTOUFFE L'ASSASSINAT D'UN ETUDIANT DE 20 ANS PAR UN VIGILE ... :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo EBELLE
  • lundi 15 octobre 2018 09:07:00
  • 25169

CAMEROUN :: UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ 1: LE RECTEUR ÉTOUFFE L'ASSASSINAT D'UN ETUDIANT DE 20 ANS PAR UN VIGILE ... :: CAMEROON

Nguefack   Zenkeng Valery  Rochinelle, étudiant à la Faculté de Sciences, niveau 2 de   Biosciences, a selon nos informations,   trouvé la mort au campus de l'université de Yaoundé 1 à Ngoa -Ekelle, après été roué de coups, par le  nommé Njikam alias Mohamed, ancien militaire et membre de la police universitaire de Yaoundé 1. 
 
Alors que l'actualité camerounaise est essentiellement colorée à l'élection présidentielle,  une tragédie curieusement  ignorée de  la presse,  a pourtant secoué les amphithéâtres de l'université de Yaoundé 1. Il s'agit du meurtre le 28 septembre dernier,  de l'étudiant Nguefack Zenkeng Valery Rochinelle,  20 ans, niveau 2 de  Biosciences. Selon des témoins,  l'adolescent a été tué par un élément de la police universitaire de l'université de Yaoundé 1, alors que ce jour -là,  il se rendait au cours, pour le compte de l'unité d'enseignement  ( U E) dénommée   Bios 207. "   A l'entrée de l'amphi, le Prof. Nola a demandé à  Nguefack  d'enlever sa casquette avant d'entrer à l'amphi.  Entre-temps, il a fait appel aux gros bras de l'université  ( police campus, Ndlr). Notre camarade a enlevé sa casquette,  et mis dans son sac. Mais jusque-là,  les gros bras se sont rués sur lui pour retirer la casquette de son sac, et le nommé Njikam alias  Mohamed, lui a donné beaucoup de coups, et Valery s'est évanoui ", nous confie un étudiant qui a requis le plus strict anonymat, par peur de représailles.   Peu rassuré par notre identité,  quoi que nous eûmes présenté notre carte professionnelle,  le cop's craint d'avoir affaire à  un agent de renseignements envoyé par le recteur  Aurelien Maurice Sosso de l'université de Yaoundé 1.
 
Plus loin, une étudiante,  camarade de Nguefack Zenkeng Valery Rochinelle,  nous fait avancer dans notre collecte.  "  Rochinelle est mort sur- le -champ.   Il s'est évanoui,  et c'est en vain qu'on a essayé de le ventiler.  Mais tout le monde savait qu'il était déjà mort", dit-elle les larmes aux yeux,  lors de la levée du corps le jeudi 11 octobre dernier,  au funérarium du  Chu de Yaoundé.   Et un autre étudiant de pallier son émotion: " on a couru appeler  le doyen,  et une ambulance du  CHU est arrivée . Mais c'était inutile.  Rochinelle était mort même au campus".
 
A en croire des informations collectées par votre journal,  après avoir été mis au courant de l'assassinat du petit étudiant de 20 ans, le prof. Aurelien Maurice   Sosso de l'université de Yaoundé 1, depose une plainte au commissariat du 5ème arrondissement  ( Ngoa- Ekelle), contre le sieur Njikam alias Mohamed,  l'assassin de Nguefack Zenkeng Valery Rochinelle.   Selon le père de l'étudiant,  la plainte du recteur dirigée contre  Njikam , exprime le désengagement de l'université envers ce dernier,  et le présente comme un ancien agent de sécurité de l'établissement,  et dont le contrat avait été rompu. " Il s'agirait donc de quelqu'un qui se serait infiltré à l'université,  pour exercer des violences mortelles " nous apprend éploré, le père de l'étudiant de 20 ans assassiné,  reprenant selon lui, les termes de la plainte du recteur.
 
En attendant les enquêtes qui se poursuivent à la direction régionale la police judiciaire  du Centre à Yaoundé,  la levée du corps du petit étudiant a eu lieu jeudi dernier au Chu de Yaoundé,  et Nguefack Zenkeng Valery Rochinelle,  s'est joint à ses pères,  le jour suivant,  dans  son village natal à  Baleveng, arrondissement de  Nkonge - ni, région de l'Ouest. 
 
Et la terre de nos ancêtres l'a prématurément happé,  après une mise en bière très émouvante au Chu de Yaoundé,  où étudiants,  parents, amis et connaissances,  ont versé des rivières de larmes durant le bref office religieux qui a suivi sa sortie de morgue. 
 
Dans nos prochains articles,  Camer.be vous fera des révélations encore plus troublantes sur l'attitude choquante,  arrogante indifférente,  meprisante et impudique du recteur de l'université de Yaoundé 1, face à une tragédie qui s'abat sur un couple  qui perd ainsi sans gloire,  le premier enfant des cinq qu'ils ont eus. 
 
15oct.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo