Camer.be
Cameroun: Un conseil ministériel spécial à  Edéa ...... Plus de 33 millions collecté pour la campagne de Paul BIYA. :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Ben BATANA
  • lundi 18 juin 2018 10:02:20
  • 5515

Cameroun: Un conseil ministériel spécial à  Edéa ...... Plus de 33 millions collecté pour la campagne de Paul BIYA. :: CAMEROON

Le coup d’envoi a été lancé dans la lekié. Depuis, la cagnotte ne désemplit plus. Les militants de le sanaga maritime ont cotisé à leur tour. Une rondelette somme de plus 33 million de nos francs. Pour soutenir la campagne de leur champion le candidat naturel-statutaire du RDPC.

Une élection peu certaine.

Et pourtant, les indicateurs font état d’une probable prorogation du mandat des députés et par conséquent le report de l’élection présidentielle. L’indice de sécurité est au rouge notamment dans les régions du nord, de l’extrême-nord, le nord-ouest et le sud-ouest «Dans ces conditions, il est peu probables que des élections fiables soient organisées au Cameroun. Les résultats d’une pareille élection ne seraient pas le reflet de la volonté des électeurs qui pour la plupart, ne sont pas inscrits pour les uns, sont hors de leur base électorale pour ceux des déplacés »

Un candidat en tout temps en tout lieu

Argument botté en touche par les trufferaires du régime : Paul Biya est notre candidat-champion en temps de guerre comme en temps de paix. Depuis le discours de fin d’année ou il a annoncé 2018 comme année électorale, l’appel a été lancé à l’état major du parti de la flamme au pouvoir. Soutien indéfectible au candidat de la paix. Dans un pays en proie aux attaques djihadistes dans le septentrion et les velléités sécessionnistes dans les régions anglophones.

Des ministres en « conseil ».

Le week-end dernier, Edéa a répondu, au stade municipal, par un méga-meeting. Le prétexte était tout trouvé, fallacieux « cérémonie officielle de célébration de la deuxième édition du vivre ensemble ». L’arsenal était celui des grands jours : le secrétaire général adjoint de la présidence, Paul Elung Che, le ministre de la justice Laurent Esso, le ministre du sport et de l’éducation physique, Pierre Ismaël Bidoung MKpwatt, Le ministre des arts et de la culture, Narcisse Mouelle Kombi, le ministre de l’habitat et du développement urbain, Jean Claude Mbwentchou, du gouverneur de la région du littoral, Dieudonné Ivaha Diboua, du préfet de la sanaga maritime Fritz Dikosso, des sous préfets d’Edéa 1er et 2eme.

Les millions de la campagne.

A l’évidence, le subterfuge a bien fonctionné. Il y avait aussi tout ce que la sanaga maritime compte d’autorités traditionnelles, les autorités religieuses, les députés et les sénateurs. Le message est passé, sous forme de question réponse à la crise anglophone qui met en mal la notion de « vivre ensemble ». Il s’agit de se mettre tous derrière le président-champion, promoteur du vivre ensemble. La solution miracle à la crise anglophone. Et puis, on a joint l’acte à la parole : 33 500 000 collectés. Soit 2 515 000 en espèces, 10 millions en chèques et 23 millions de promesses. Pour soutenir le candidat naturel à la prochaine présidentielle. La cagnotte reste ouverte. A qui le tour ?

18juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo