Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON

Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON

Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON
Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON
La Société nationale de raffinage (SONARA) du Cameroun a informé, lundi par voie de communiqué, de l’arrêt programmé de ses unités de production depuis le 15 avril dernier, et ce jusqu’en juillet, en vue de la réalisation de la connexion des unités de la phase I de ses installations sises à Limbe (Sud-Ouest).

L’entreprise publique a néanmoins assuré les pouvoirs publics, ses partenaires et le public en général que les dispositions ont été prises, en relation avec les autorités compétentes, en vue de garantir l’approvisionnement continu du marché local en quantité et en qualité des produits pétroliers raffinés.

Débuté en 2010, le projet de modernisation et d'extension de la Sonara, d’un coût d’environ 200 milliards FCFA et dont la livraison de la 1ère phase était par ailleurs prévue pour mars dernier, consiste à porter sa capacité de production de 2,1 millions à 3,5 millions de tonnes annuels.

Il s’agit également de la construction d’une distillation sous vide d’une capacité de 1,3 million tonnes par an, de l’installation d’une unité de cogénération opérant sur résidu sous vide et de l’augmentation de la capacité de stockage.

Depuis le démarrage de la raffinerie, en 1981, la SONARA dessert non seulement la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) mais aussi d'autres pays du continent africain (Nigeria, Togo, Ghana) et bien au-delà (États-Unis et Europe).

Cette unité, conçue au départ pour traiter du brut léger («Arabian Light»), a été confrontée à une inadéquation entre l’outil existant à la raffinerie et les bruts «lourds» produits par le pays et essentiellement destinés à l’exportation, cependant que le Cameroun importe du brut léger du Nigeria et de la Guinée Équatoriale, raffiné par la SONARA pour la consommation interne.

La phase II du projet de modernisation des installations de la SONARA, qui portera son coût total à 500 milliards FCFA, permettra à cette unité de se doter d’un plateau technique à même de raffiner le brut produit localement.

© Source : Apanews


REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON Canada (Montreal)
pourquoi ne donnez-vous la capacité en barils?

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Coupe nationale 2018: Canon Vs Union, le choc des 1/8ème
Coupe nationale 2018: Canon Vs Union, le choc des 1/8me
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON
S.E. ABDOU LATIF Coulibaly Ministre de la Culture du Sénégal au Festival des Continents
évènement
Cameroun : l’unité de raffinage du pétrole à l’arrêt :: CAMEROON