Camer.be
CAMEROUN :: Fête de fin d'années : On renforce la sécurité dans les agences :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Vicky Tetga
  • dimanche 17 décembre 2017 16:22:36
  • 2419

CAMEROUN :: Fête de fin d'années : On renforce la sécurité dans les agences :: CAMEROON

Dans les stations de voyage, l’heure est à la révision et à l’acquisition de nouveaux bus ainsi qu’au recrutement des chauffeurs.

En cette matinée ensoleillée au quartier Tongolo, il est midi. Tour à tour, quelques passagers de l’agence « Leader Voyages » s’enregistrent pour la ville de Bafia. En cette fin d’année, l’affluence n’est pas encore au rendez-vous. D’aucuns expliquent ce manque d’engouement par le fait que la plupart des établissements scolaires et secondaires n’ont pas encore accordé  les congés aux élèves pour la fête de Noel. « Par rapport aux années précédentes, je trouve qu’il y a vraiment pas d’affluence cette fois-ci.

Généralement à cette période, les passagers se bousculaient dans nos agences et nous n’avions pas assez de bus pour les transporter. Tandis qu’à présent les bus sont garés et les attendent. »,explique Serge Ambassa Atangana, responsable de Leader Voyages. Un constat également établi par un autre responsable de l’agence de voyage « Trésor » pour la ville de Bafoussam. Toutefois, des mesures spéciales ont été prises dans ces agences pour bien passer ces fêtes.

À « Leader Voyages » par exemple, avec le retour de la saison sèche et de la chaleur, la hiérarchie a mis l’accent sur les pneus en décidant de les changer étant donné que c’est l’une des principales causes des accidents sur nos routes. L’accent est aussi mis au niveau de la révision des véhicules. Un service d’entretien est mis à la disposition des chauffeurs en cas de problèmes. Dans d’autres agences telles que « United express » pour la ville de Douala, l’acquisition de nouveaux bus est attendue pour permettre les horaires de départ et d’arrivée  des passagers. Des recrutements de chauffeurs ont été enregistrés depuis deux semaines.

Les responsables de ces agences disent sensibiliser les chauffeurs de bus sur leurs conduites. La vitesse maximale devrait être de 90Km/h. Pour les localités situées à 120 Km comme Bafia, un chauffeur peut faire un aller-retour sur un même trajet. Mais lorsqu’il y a de l’affluence, il peut faire le même trajet une deuxième fois.

Les chauffeurs travaillent ainsi pendant deux jours et à la fin, ils bénéficient de deux jours de repos durant lesquelles ils sont remplacés par des collègues. Lors des embarquements, les bagages des passagers sont parfois fouillés pour s’assurer de leurs contenus.

17déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo