Camer.be
Cameroun: Concours d'entrée à  l'Enam: Un mort définitivement admis :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Quotidien Mutations : Josiane Afom
  • samedi 16 décembre 2017 15:15:59
  • 14098

Cameroun: Concours d'entrée à  l'Enam: Un mort définitivement admis :: CAMEROON

Millsaints-Claude Ndjomo, major du cycle A de la section administration des affaires sociales, est décédé avant le déroulement des épreuves orales.

Les résultats définitifs du concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) sont disponibles depuis lundi dernier. Dans certaines sections, l’on ne note pas un grand écart entre la liste des admissibilités et celle définitive. 

C’est le cas par exemple du concours interne au cycle A, section administration des affaires sociales, dont le jury avait retenu six candidats sur la liste des admissibilités et a déclaré cinq d’entre eux définitivement admis. Sauf que, sur cette dernière liste signée par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Michel-Ange Angouing, figure le nom d’un décédé. En effet, Millsaints-Claude Ndjomo, mort le 9 octobre dernier, c’est-à-dire avant même la publication des admissibilités, est déclaré major de sa promotion. Il n’avait donc pas passé l’épreuve orale.

Un fait qui a suscité la curiosité du seul recalé de cette section à l’édition 2017. Ce dernier dit être victime d’une injustice. «Nous étions admissibles six candidats internes à l’Enam cycle A, section administration des affaires sociales. Mais avant l’orale, un de nous est décédé, paix à son âme. Curieusement, sur les cinq qui sont définitivement admis, son nom figure, alors qu’il n’a pas fait l’oral. Le seul nom qui disparait, c’est mon nom, Enyegue Mvogo Daniel…», écrit le candidat recalé sur sa page Facebook.

16déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo