CAMEROUN ::  Nécrologie : L’artiste chanteur Pierre de Moussy a (cette fois-ci) cassé sa guitare :: CAMEROON

CAMEROUN :: Nécrologie : L’artiste chanteur Pierre de Moussy a (cette fois-ci) cassé sa guitare :: CAMEROON

CAMEROUN ::  Nécrologie : L’artiste chanteur Pierre de Moussy a (cette fois-ci) cassé sa guitare :: CAMEROON
CAMEROUN :: Nécrologie : L’artiste chanteur Pierre de Moussy a (cette fois-ci) cassé sa guitare :: CAMEROON
Annoncé mort le 05 janvier dernier, l’auteur du célébrissime single « Radio Trottoir », est mort pour de vrai  ce vendredi 26 janvier 2018 à 14 heures à Genève en Suisse.

Victime d’un grave accident de la circulation le 30 décembre dernier en Suisse, Pierre  de Moussy avait-on appris de sa famille du Camp Yabassi à Douala (région du Littoral), avait été admis à l’hôpital central de Genève pour « soins intensifs ». Toute chose qui avait conduit bien de médias à l’annoncer mort le 05 janvier 2018, avant que n’intervint le démenti d’un membre de la famille de cette figure légendaire du Makossa des années 80.

Mais malheureusement, ce vendredi, Pierre de Moussy a tiré sa révérence à 14 heures, dans un hôpital de Genève où il n’était maintenu en vie que par la technologie des appareils de la médecine moderne. Dina Bell, autre légende du Makossa,  ce rythme du peuple Sawa profond, a confié à notre confrère la Crtv, qu’ayant remarqué qu’il n’y avait plus aucun espoir, les médecins ont débranché les appareils sur Peppe de Moussy (ainsi qu’il était appelé affectueusement) hier jeudi.

La rédaction de Camer.be s’incline devant l’œuvre immense et grandiose de ce chanteur de talent dont le génialissime « Ndolo l’amour », autant que « Radio Trottoir », berceront nos oreilles à jamais.

© Camer.be : Darren Lambo Ebelle

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@