Cameroun,Crise anglophone : En boycottant les séances d’ouverture du Senat et l’assemblée Nationale, le sdf a-t-il choisi son camp ? :: CAMEROON

Cameroun,Crise anglophone : En boycottant les séances d’ouverture du Senat et l’assemblée Nationale, le sdf a-t-il choisi son camp ? :: CAMEROON

Cameroun,Crise anglophone : En boycottant les séances d’ouverture du Senat et l’assemblée Nationale, le sdf a-t-il choisi son camp ? :: CAMEROON
Cameroun,Crise anglophone : En boycottant les séances d’ouverture du Senat et l’assemblée Nationale, le sdf a-t-il choisi son camp ? :: CAMEROON
Le principal parti de l’opposition au Cameroun, social Democratic Front a boycotté l’ouverture de l’assemblée nationale et le sénat. Une position qui laisse interrogateur.

Depuis plus d’un an, l’imbroglio s’est installé dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest. Les revendications des enseignants et des avocats se sont muées en revendication politiques. Le sécessionnistes du Southern Cameroon National Council (SCNC) restés en embuscade depuis 1994 ont choisi la balle au bond pour resurgir. « On a jamais revendiqué la sécession du Cameroun avec autant de passion et de violence »

Ainsi donc, malgré les appels au dialogue de la francophonie et l’ONU, malgré la mobilisation des camerounais des quatre coins pour la paix dans les régions anglophones, rien n’y fit. Ils ont opposés « une fin de non recevoir » au premier ministre et à son équipe descendus une deuxième fois dans la région du Nord-ouest pour « quémander la paix ». A l’unissons ils ont répondus « Nous voulons le président Paul Biya en personne »

Dans un désordre ambiant, sans doute entretenu par ceux qui ont intérêt à ce que la situation perdure, on ne sait plus qui parle au nom de qui, qui sont les interlocuteurs. Les chefs traditionnels, partagés entre le souci de leur propre sécurité, l’harmonie au sein de leurs communautés entamées par la crisse qui perdure et servir de relais pour l’administration ont des points de vue plutôt biaisés. On avance à reculons.

Aujourd’hui, la situation reste compliquée dans les régions anglophones. Des personnes cagoulées se sont attaquées aux institutions en tuant des gendarmes en service dans le Nord-ouest. En clair, l’Etat du Cameroun est attaqué par « la branche armée » de « l’ambazonie » ; le République des sécessionnistes. Yaoundé a pris des mesures de restriction des libertés dans la zone.

C’est dans cette atmosphère que les députés du sdf se trouvent « assignés » comme nous a révélé une source du parti « Nous n’avons que 5 députés à Yaoundé ». Bien plus, les députés originaires de la région ont été sommés de démissionner du Rdpc, parti au pouvoir et de boycotter le senat et l’assemblée nationale en guise de protestation. Réponse du berger à la bergère, Les députés SDF ont boycottés les séances d’ouverture de session au senat et à l’assemblée Nationale. Par cet acte politique pour le moins inédit, le parti de Fru Ndi prend il fait et cause pour les sécessionnistes ?...Just wait and see.

© Camer.be : Ben BATANA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun,Crise anglophone : En boycottant les séances d’ouverture du Senat et l’assemblée Nationale, le sdf a-t-il choisi son camp ? :: CAMEROON
Martial BISSOG en causerie avec SOPIEPROD VOL 1
évènement
Cameroun,Crise anglophone : En boycottant les séances d’ouverture du Senat et l’assemblée Nationale, le sdf a-t-il choisi son camp ? :: CAMEROON
actuellement sur le site