CAMEROUN :: Journée mondiale de lutte contre le Sida : Le représentant de l'Oms pour  le respect du traitement :: CAMEROON
CAMEROUN :: Journée mondiale de lutte contre le Sida : Le représentant de l'Oms pour  le respect du traitement :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • mardi 11 décembre 2018 08:09:00
  • 1826

CAMEROUN :: Journée mondiale de lutte contre le Sida : Le représentant de l'Oms pour le respect du traitement :: CAMEROON

Pour le Dr. Phanuel Habimana, représentant a.i de l'Organisation mondiale de la santé (Oms ) Cameroun à qui Camer.be a tendu le micro à l'issue de la cérémonie relative à la 31e Journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre 2018 à Yaoundé, " c'est lorsqu'on adhère au traitement, que les risques de résistance diminuent ".

Le 1er décembre dernier, le monde entier était mobilisé dans le cadre de la 31e Journée mondiale de lutte contre le Sida. Pour ce qui est du Cameroun, le clou des manifestations, avait pour cadre, le somptueux auditorium de la Croix -rouge à Yaoundé, où étaient présentes, les sommités camerounaises de la médecine, ainsi que les institutions des Nations unies, dont l'Oms Cameroun, par le biais du Dr. Phanuel Habirama, le représentant a.i pays.

Et le tout, sous le presidium d'André Mama Fouda le ministre camerounais de la Santé publique (Minsante ), pour une édition de lutte contre la terrible pandémie, conjurée cette année, sous le thème, "Connais ton statut".


Prenant la parole pour le compte du Réseau camerounais des personnes vivant avec le Vih Sida, Charles Domingo Dobissi, a ouvert le feu sur les églises dites de réveil. "Nous allons lancer une croisade contre ces charlatans des églises réveillées qui détournent les patients des soins hospitaliers, en leur promettant une guérison miraculeuse ", a-t-il averti. Et de poursuivre : " Il y a une baisse de plus de 20% du taux de transmission du Sida au Cameroun.

Mais le taux augmente pour les filles de 15 à 24 ans ".

Pour le représentant du secrétaire exécutif de l'Ong Synergies africaines contre le Sida et les souffrances, oeuvre de Chantal Biya, le taux de prévalence générale du Sida au Cameroun, est de 3,4%. "Même si ce résultat est positif, la pandémie continue à sévir.

Les filles et les garçons en sont les principales victimes ", dira-t-il, avant de souligner la grande contribution de Synergies africaines dans la lutte contre le Sida.

Maître des cérémonies, André Mama Fouda aura la dent dure contre les personnes comprises entre 45 et 55 ans.

Selon le Minsante, "c'est nous les responsables des infections des jeunes ". De la tribune de Monsieur Mama Fouda, nous apprenons que 77% de personnes sous traitement, ont une charge virale indetectable. "Nous encourageons donc ceux -là, et demandons aux autres seropositifs, à prendre le traitement. Il n'y a plus de raison que quelqu'un meurt encore de Sida au Cameroun ", scandera le ministre de la Santé publique, avant d'ajouter que le premier défi de la lutte contre le Sida, est de connaître son statut serologique.

Dr. Phanuel Habirama, Représentant a.i de l'OMS Cameroun

"L' OMS considère la lutte contre le Sida, comme une intervention stratégique importante pour améliorer la santé des populations.

De ce fait, l'OMS s'associe aux objectifs globaux des trois 90, c'est-à-dire, 90% des personnes connaissant leur statut serologique; 90% des personnes serologiques qui ont le virus, et sont sous traitement, et 90% des personnes sous traitement, et qui ont leur charge virale supprimée.


Il s'agit donc d'une intervention extrêmement vitale, d'abord pour diminuer le taux de morbidité parmi la population. En fait, la stratégie la plus importante, se situe à deux niveaux : dire aux personnes qui sont sous traitement de suivre effectivement ce traitement, afin de diminuer les risques de résistance du Vih, et demander à ceux qui sont connus seropositifs, de se mettre immédiatement sous traitement ".

11déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo