Camer.be
France- Cameroun- Diaspora: Communiqué du  Rassemblement des Républicains Camerounais de l’Extérieur
FRANCE :: POLITIQUE
  • Correspondance : Rassemblement des Républicains Camerounais de l’Extérieur
  • mercredi 07 novembre 2018 09:49:00
  • 3507

France- Cameroun- Diaspora: Communiqué du Rassemblement des Républicains Camerounais de l’Extérieur

Le samedi 3 novembre2018 s'est tenu à Paris un séminaire sur l'AFTER PRÉSIDENTIELLE 2018, où des Camerounais de tous horizons vivant à l'étranger étaient appelés à réfléchir sur plusieurs interrogations.

* Pourquoi l'Opposition n'a-t-elle pas réussi à conquérir le pouvoir, malgré le désir de changement du peuple camerounais accentué par l'incapacité du gouvernement en place à améliorer les conditions de vie des citoyens ?

* Que faire maintenant ?

En réponse à ces questions, bon nombre de participants ont relevé plusieurs manquements, et proposé des solutions.

Quels sont ces manquements ?

1. Après l'élection présidentielle de 2011, suivie par les législatives et municipales en 2013, la revendication de l'opposition a porté essentiellement sur la modification du code électoral. À ce jour, il n'a pas été possible de trouver un consensus sur ce sujet, et l'opposition a ignoré la campagne d'inscription sur les listes électorales. Ceci n'a pas permis à beaucoup de Camerounais de voter.

2. Une mauvaise évaluation de la volonté du pouvoir sortant à conserver le pouvoir. Comment les partis d'opposition peuvent-ils compétir équitablement sans une véritable coalition, avec un parti-Etat qui contrôle tous les leviers du pouvoir et disposant de moyens financiers illimités de l’état ?

3- Manque de moyens financiers et désorganisation des équipes de campagne.

Vu tous les manquements non exhaustives cités ci-dessus, nous prenons acte de la décision de la Cour Constitutionnelle. Nous nous tournons à compter de ce jour résolument vers le futur.

Que faire maintenant ?

Dans la mesure où notre pays traverse plusieurs crises sociopolitiques et sécuritaires, nous nous engageons à œuvrer avec une opposition unie afin de contribuer à éviter les mêmes erreurs.

Solutions :

Nous appelons toutes les forces du changement à se mettre en ordre bataille ensemble sans attendre dès maintenant pour :

- Permettre au camerounais de s’inscrire massivement sur les listes électorale dès le 1er janvier 2019 ;

- S'unir et conquérir localement le pouvoir à l'occasion des prochaines élections législatives et municipales.

- Exiger avec force, d'une part la modification du code électoral pour un scrutin à deux tours, et d'autre part la modification du mode de désignation des membres d'ELECAM, afin de rendre cet organisme indépendant de l'État-RDPC.

- Exiger un dialogue inclusif pour la résolution de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ;

- Soutenir sans condition la conférence initiée par le Cardinal Ntumi.

Nous Républicains Camerounais de l’Extérieur réunis ici ce jour sommes prêts à contribuer de toutes nos forces auprès d’une opposition unis vers un seul but l’alternance systémique et à la résolution de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

- Convaincus qu’avec une opposition unie avec plus de moyens et par les urnes le changement est possible,

- Convaincus que les camerounais ont la soif du changement maintenant plus que jamais,

- Convaincus que les forces de l’opposition sont majoritaires dans le pays sur le plan électoral et sont prêtes pour l’union,

- Convaincus que le rapport de force favorable aux forces du changement est constructible,

Nous vous invitons à nous rejoindre pour travailler ensemble pour un Cameroun meilleur pour tous.

Fait à Paris le 03 novembre 2018

Pour le comité d’organisation du séminaire

Mr Banemeck Luc Président de Citoyens pour la mémoire du Cameroun (CPMC)

Mr Ekwe Silo Edimo Patrice Président d’Alternance 2000

07nov.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo