Camer.be
CAMEROUN :: Fécafoot : Me Dieudonné Happi gagne des points dans le match de la Normalisation :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Le Courrier : Anoine Dimitri Goulongo
  • mercredi 17 octobre 2018 16:15:00
  • 4273

CAMEROUN :: Fécafoot : Me Dieudonné Happi gagne des points dans le match de la Normalisation :: CAMEROON

À travers l’adoption des nouveaux textes par l’Assemblée générale extraordinaire de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), tenue le 10 octobre 2018, le football camerounais joue une nouvelle page de son histoire.

« Je caresse maintenant un rêve qui dépend de vous pour que la suite puisse se passer de la même manière qu’aujourd’hui demain, sinon mieux ». C’est par ces propos que Me Dieudonné Happi s’est adressé dès l’entame des travaux de l’Ag de la Fecafoot au Centre d’excellence de la Caf, devant le représentant de la Fédération internationale de football association (Fifa), à ceux de la Confédération africaine de football (Caf), aux membres du Conseils des Sages, aux délégués cette Assemblée ainsi que des membres du Comité de normalisation. Le mandataire de la Fifa, le colonel nigérien Hamidou Djibrilla Him a tenu à rappeler aux différents protagonistes, la nécessité de rattraper ces six années de léthargie au profit du spectacle dans les stades. Au terme de cette session, le chemin a été tracé pour les scrutins dans les démembrements inférieurs devant mener à l’élection du nouveau président de la Fecafoot.

Les membres de l’assemblée générale de 2009, qui avaient été invité à participer aux assises, ont adopté les textes des nouveaux statuts, du code électoral, des statuts-types des ligues décentralisées et spécialisées du code éthique, du règlement financier et du règlement de la chambre nationale de résolution des litiges. Plusieurs textes donc adoptés dans un rythme très accéléré. Se réjouissant de la tenue de ces assises, le président du comité de normalisation, a soutenu : « historique, a été l’assemblée générale adoptive des textes de la Fecafoot ce 10 octobre. Jamais auparavant ces travaux ne s’étaient déroulés dans un climat aussi apaisé. »

Par rapport aux innovations des nouveaux textes adoptés par la Fecafoot, sa réponse est sans équivoque. A la question du journaliste de Le Jour, de savoir s’il est entré dans l’histoire, Me Dieudonné Happi répond « ce serait prétentieux de le dire. Je souhaiter servir mon pays de la manière la plus consciencieuse. Si ce qui a été fait présente une telle importance qu’on peut entrer dans l’histoire, je ne serais pas mécontent ».

Mission réussie

En parlant de la mission qui pour d’aucuns paraît réussie, il ajoute : « c’est un tournant parce que vous avez vu le nombre de prorogations qu’il y a eu. Je tiens à le dire aujourd’hui et aussi longtemps que cela est possible, le Comité de Normalisation n’a jamais demandé une prorogation de son mandat. Nous avons été nommés le 8 septembre. On a pris les fonctions le 11 septembre. Le 14 décembre 2017, les textes étaient à la Fédération internationale de football association (Fifa). Depuis ce temps il y a eu plusieurs prorogations, jamais à la demande du Comité de normalisation. Vous avez vu et je tiens encore à le dire, c’est tous les jours qu’on attend qu’ils ne veulent pas partir de là, etc…Si on avait été animé d’un tel esprit, une bonne frange des délégués au départ, souhaitaient qu’on reporte l’assemblée.

Il a été démontré que tous les délégués avaient reçu les statuts en juin. Ceux de la semaine dernière sont en réalité des statuts qui comportent deux ou trois dispositions nouvelles par rapport aux statuts qui leur avaient été envoyés au mois de juin ». Rappelons que le 10 octobre dernier, lors de l’Assemblée générale extraordinaire du Comité de normalisation de la Fecafoot, il a par exemple été adopté que pour faire acte de candidature à tous les postes et pour se voir être admis à un concours, il faut avoir passé le contrôle d’intégrité.

Ledit contrôle est fait par la Commission d’éthique dont les membres sont élus au cours de l’Assemblée générale élective. Cette clause a été adoptée partant d’un constat fait. Celui suivant lequel, la Fecafoot génère plusieurs fonds mais qui prennent souvent détournés à d’autres fins que celles destinées à servir le développement du football. Aussi, il a été décidé que toute personne jouissant d’une immunité ne saurait faire acte de candidature à la présidence de la Fecafoot. « Comme principales innovations, je suis très heureux que la quasi-totalité des délégués aient adopté le scrutin uninominal. Il s’agit de l’un des points qui me tenait particulièrement à cœur.

Je suis également très heureux que nous ayons à la Fecafoot une Commission d’audit et de conformité indépendante qui sera élue par l’Assemblée générale, de même que les organes juridictionnels qui seront lus par l’Assemblée générale », a déclaré Me Dieudonné Happi.

17oct.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo