Camer.be
CAMEROUN :: Affaire des 43 milliards Fcfa pour 9 km de route: M Nganou Djoumessi  apporte des clarifications :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Affaire des 43 milliards Fcfa pour 9 km de route: M Nganou Djoumessi  apporte des clarifications :: CAMEROON
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • lundi 27 août 2018 11:41:00
  • 9681

CAMEROUN :: Affaire des 43 milliards Fcfa pour 9 km de route: M Nganou Djoumessi apporte des clarifications :: CAMEROON

Affaire financement de la pénétrante Est de Douala, Cameroun, le ministre des Travaux publics ( Mintp) apporte des clarifications.

Face à la presse jeudi dernier à Yaoundé, Emmanuel Nganou Djoumessi le Mintp. Suite à des Informations faisant état de ce que 43 milliards Fcfa pour 9 km de route seraient concédés à une entreprise française de travaux publics pour la pénétrante Est de Douala, le Mintp a indiqué qu'il s'agit de 27 Km de route, et non de 9, comme annoncé par plusieurs médias.

" Il s'agit d'une chaussée de 9 km x 3 voies. Ce qui fait donc 27 km de route au total. Outre la nature de la chaussée dont la qualité se veut très exigeante, nous avons aussi des ouvrages d'art importants, au rang desquels, 05 giratoires, sans parler du déplacement des réseaux ", a précisé Nganou Djoumessi, levant définitivement la polémique sur le coût de la pénétrante Est de Douala. Et dans un souci de clarté, le Mintp qu'entourait Issa Tchiroma Bakary le ministre de la Communication, va ajouter " qu'il ne s'agit pas d'un marché à prix forfaitaire, mais d'un marché à prix unitaire". Pour cet ouvrage de la pénétrante Est de Douala, il a été rappelé aux uns et aux autres, de tenir compte du dimensionnement de la route.

Et pour revenir sur les accusations hâtives qui prétendent que le Mintp s'apprêtait à céder 43 milliards Fcfa pour 9 km de route à l'entreprise française Razel, les clarifications de Nganou Djoumessi confondent les plus téméraires des delateurs. "Le coût du marché se fait sur la base des propositions des prestataires. Les estimations sont toujours optimum. Il ne s'agit que de projection. Il y a aussi des aménagements de fonctionnalité qui sont pris en compte dans le coût du marché."

Et Nganou Djoumessi de renchérir qu'"il ne s'agit pas de réaliser approximativement un ouvrage, et d'y revenir cinq ans après. C'est une grande desserte ( pénétrante Est de Douala, Ndlr ) qui servira pour le stade Japoma, l'un de ceux qui accueilleront la Can 2019. En plus, Douala est dans la perspective de développement même après la Can 2019."

Nganou Djoumessi a enfin levé l'équivoque sur ses prétendues relations houleuses avec Abba Sadou le ministre des Marchés publics. "Il n'y a pas manque de dialogue entre mon collègue et moi. Nous dialoguons beaucoup, et même si nous ne nous entendons pas toujours sur la manière dont il faut faire les choses, sachez que le gouvernement est un, et nous avons tous un objectif commun : le développement du Cameroun ".

27août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo