Camer.be
BELGIQUE :: Urgent: Visa en poche, une touriste camerounaise placée dans un centre fermé belge :: BELGIUM
BELGIQUE :: SOCIETE
  • Camer.be : Oswald Hermann G'nowa
  • vendredi 06 avril 2018 07:39:37
  • 21291

BELGIQUE :: Urgent: Visa en poche, une touriste camerounaise placée dans un centre fermé belge :: BELGIUM

[Capture d'écran RTBF] Les médias belges ont révélé jeudi qu’une camerounaise séjourne au centre fermé Caricole depuis bientôt une semaine. Rachel M. avait obtenu un visa touristique au départ de Yaoundé et projetait de passer 15 jours de vacances en Belgique.

Arrivée à l’aéroport de Zaventem à Bruxelles le 31 mars dernier, Rachel M. est interrogée sur son agenda touristique par la police des frontières belges.  Sa réservation d’hôtel est également vérifiée. Rachel explique également qu’elle a de la famille en Belgique et en France.

Les explications de la touriste camerounaise n’ont pas convaincu la police des frontières qui décide ainsi de la placer en centre fermé en vue de son rapatriement vers le Cameroun. Selon Dominique Ernould la porte-parole de l’Office des Etrangers : «Le policier a vérifié auprès de l’hôtel et on lui a répondu que la réservation avait été annulée avant l’arrivée de cette dame à Bruxelles. […] En outre, Madame M. ne connaissait pas les attractions touristiques des villes qu’elle comptait visiter en Belgique.»

Les proches de Rachel protestent 

Diane Yimga la cousine de Rachel a présenté la preuve de la réservation de l’hôtel de la touriste aux médias belges. Diane Yimga a également démenti l’information selon laquelle Rachel M. tenterait d’utiliser son visa touristique pour s’installer frauduleusement en Belgique : « Elle n’a pas besoin de rester en Belgique parce que le métier qu’elle fait au Cameroun … Elle n’a pas besoin de venir vivre en Belgique. Elle gagne assez bien sa vie. Elle voulait juste prendre des congés, se détendre et tous les papiers prouvent. On a donné son attestation de travail. On a donné tout»
L’hôtel a confirmé la réservation de Rachel M. Un paiement de 570 euros avait été effectué auprès de l’établissement hôtelier couvrant la période allant du 30 mars au 12 avril 2018. La seule nuitée du 30 au 31 mars avait été annulée du fait de l’arrivée tardive de la touriste en Belgique selon ses proches.

L’avocat belge Me Laurent Mosselmans a introduit un recours pour faire libérer Rachel M. L’audience est prévue le 11 avril prochain, soit un jour avant la date prévue pour le retour de la touriste camerounaise dans son pays.

06avril
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo