Camer.be
CAMEROUN :: Clinton Njié et la FECAFOOT s'étripent  :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Source : L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
  • Friday 13 July 2018 00:38:10
  • 4431

CAMEROUN :: Clinton Njié et la FECAFOOT s'étripent :: CAMEROON

A la suite d’une demande d’explication, Clinton Njie a aussitôt craché son venin sur Les Français et les Croates ont respectivement éliminé les Belges et les Anglais au la place publique.

Toujours à la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), une polémique vient empoisonner l’atmosphère. L’instance faîtière nationale a du mal à entretenir des sains rapports avec les joueurs. L'info claire et nette .En témoigne ce coup de froid entre le secrétaire général par intérim de la FECAFOOT et l’international camerounais Clinton Njie, sociétaire de l’Olympique de Marseille. Martin Etongue a adressé en date du 28 juin une demande d’explication à ce joueur de l’équipe nationale du Cameroun. Cette demande d’explication se retrouve sans que nul ne l’explique sur la place publique et les réseaux sociaux.

Le coup de semonce de l’autorité sportive et fédérale porte sur deux faits. La FECAFOOT reproche à Clinton Njie d’avoir rejoint le lieu du stage le 25 mai dans la nuit au lieu du 24 mai et d’avoir fait monter deux filles dans sa chambre d’hôtel et qui ont été expulsées par la suite du fait des nuisances induites quelques jours avant le match amical Cameroun contre le Burkina-Faso disputé le 27 mai en France. La FECAFOOT s’appuie sur les rapports dudit match et sur le compte rendu de la direction de l’hôtel.

Mieux qu’une demande d’explication ou une lettre d’excuses, Clinton Njie a craché son venin aussi sur la place publique au point d’insister que « sa carrière et son honneur sont attaqués ». Et de ce fait, il va se défendre « avec les armes de la vérité ». Déjà, sa vérité indique-t-il dans ce communiqué signé le 11 juillet, avoir « partagé ce moment de stage avec Fai Collins comme co-chambrier ».

A défaut de pouvoir répondre à une interpellation embarrassante, Clinton Njié prend à témoin l’opinion nationale et l’encadrement technique. « On s’est séparé de nos encadreurs à la fin de ce regroupement sans aucune connaissance, ni interpellation pour un quelconque incident ». L’international camerounais et le Comité de normalisation à la FECAFOOT s’affichent via une demande d’explication et un communiqué.

13Jul
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo
;