Paul Biya nomme le Pr. Mouangué Kobila, président de la Commission des droits de l'Homme du Cameroun
CAMEROUN :: POLITIQUE

Paul Biya nomme le Pr. Mouangué Kobila, président de la Commission des droits de l'Homme du Cameroun :: CAMEROON

L'intérim à la tête de ce qui était encore appelé  Commission nationale des droits de l'Homme et des libertés ( CNDHL), a pris fin ce vendredi, 19 février 2021, avec la nomination du Professeur agrégé de Droit, James Mouangué Kobila, par Paul Biya le président de la République.

James Mouangue Kobila qui était jusque-là vice-président de la CNDHL,  assurait l'intérim de Divine Chemuta Banda le président de ladite Commission. James Kobola est par ailleurs, vice- recteur de l'Université de Douala. 

 Chemuta Divine Banda est mort le 18 mai 2020, des suites de maladie. Il avait 74 ans, et paraissait un peu trop iconoclaste, contrairement à son successeur James Mouangué Kobila qui, est étonnamment très favorable au régime de Yaoundé dont il chante les louanges, pour une personne sensée défendre les droits de l'Homme qu'on sait davantage piétinés par ceux qui détiennent les chars et les cordons de la bourse.
 
La nouveauté dans le décret présidentiel qui nomme James Mouangue Kobila pour cinq ans renouvelable à la tête de l'institution en charge des droits de l'Homme, c'est désormais l'appellation " Commission des droits de l'Homme du Cameroun". L'on note principalement,  la suppression du mot " Libertés". Dans la vague des nominations à la Commission des droits de l'Homme du Cameroun opérées ce jour par Paul Biya, l'on note la nomination du journaliste Denis Kwebo, comme membre, pour un mandat de cinq ans renouvelable.

L'ancien journaliste du quotidien camerounais " le jour ", est président du Syndicat national des journalistes du Cameroun. Il entre à la Commission des droits de l'Homme du Cameroun, en remplacement d'un autre journaliste : Christophe Bobiokono le directeur de publication du très prisé hebdomadaire camerounais Kalara. La liberté de ton du journaliste a mis à mal l'intérim de James Mouangue Kobila dont il a toujours critiqué son parti pris pour le pouvoir de Yaoundé.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo