Cameroun - Election: Un Second report consécutif des élections municipales :: CAMEROON
Cameroun - Election: Un Second report consécutif des élections municipales :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • camer.be : Issa-Behalal
  • lundi 15 juillet 2019 20:08:00
  • 1825

Cameroun - Election: Un Second report consécutif des élections municipales :: CAMEROON

Le mandat des conseillers municipaux élus lors du scrutin du 30 septembre 2013, initialement prorogé en 2018, est à nouveau prorogé jusqu´au 29 février 2020.
Prévu pour durer seulement cinq ans, le mandat des conseillers municipaux connait ainsi une nouvelle prorogation de douze mois; par ricochet,c´est du report des élections municipales qu´il est question.

C´est la substance du décret n° 2019/318 signé ce 15 juillet 2019 par le président de la République qui stipule en son article premier que »le mandat des conseillers municipaux élus lors du scrutin du 30 septembre 2013, précédemment prorogé de douze mois par décret du 11 juillet 2018 est prorogé jusqu´au 29 février 2020 ». Cela fait suite à la lettre du premier ministre chef du gouvernement en date du 17 juin 2019, la lettre du président du Senat en date du 24 juin 2019 et après consultation du gouvernement et du Senat.

Décongestionner le calendrier électoral
Alors que le chevauchement des élections» en 2018 avait été évoqué comme la principale raison pour proroger le mandat des députés jusqu´au 29 octobre 2019, il n´en est pas le cas en ce qui concerne la prorogation ce jour du mandat des conseillers municipaux.

Toutefois, il convient de signaler que cette nième prorogation des mandats municipaux fait suite à la lettre du premier ministre chef du gouvernement en date du 17 juin 2019, de celle du président du Senat en date du 24 juin 2019, après consultation du gouvernement et du Senat.

Pour leur part, les partis de l´opposition, la société civile et autres acteurs de la vie politique avaient vivement signifié en début d´année leur opposition quant á la tenue des élections des conseillers régionaux par un collège électoral majoritairement illégitime et á domination RDPC, le parti au pouvoir. Les plus exigeants comme le SDF posent comme préalable le retour à la paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest alors que le MRC dénonce un agenda caché du pouvoir visant son bannissement.

Avec cette aération du calendrier électoral, suite à la double prorogation des mandats, celui des députés (jusqu`en octobre 2019) et des conseillers municipaux (jusqu´au 29 février 2020), devrait-on dans ces conditions s´attendre à la tenue de l´élection des conseillers régionaux entre les deux dates, sans oublier la CAN Total Cameroun 2021 ? Seul le président de la république le sait.



15juil.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo