Cameroun, Dibombari: Bwassalo accueille la troisième édition du Fest'Essimo :: CAMEROON
Cameroun, Dibombari: Bwassalo accueille la troisième édition du Fest'Essimo :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Leandre Ndzié
  • vendredi 08 février 2019 09:44:00
  • 1431

Cameroun, Dibombari: Bwassalo accueille la troisième édition du Fest'Essimo :: CAMEROON

Du 14 au 17 février prochain, les populations de la petite localité de Bwassalo vibreront une fois de plus au rythme du Festival Essimo de Bwassalo.

Parcours initiatique symbolique, récitation et purification des arbres généalogiques, pharmacopée et recharge énergétique, redécouverte de la tradition orale, introduction à la spiritualité et à l'éthique Maâtiques et musique et chorégraphie traditionnelles. Tel est le menu auquel auront droit les invités et autres curieux qui viendront une fois de plus a cette édition du très particulier festival Essimo de Bwassalo.

Parvenu à sa troisième édition,les organisateurs de ce festival ont expliqué aux hommes et femmes de medias la particularité de celle-ci en précisant que pour cette année, il y aura une continuité sur l'initiation à l'art culinaire, les competitions de contes, de l'initiation généalogique et de l'initiation au maniement des instruments de musique . pour cette année, il sera aussi question d'inititier les jeunes de Bwassalo à la fabrication des boissons locales et un accent particulier sera mis sur l'ethnocosmetique qui est l'ensemble des procédés utilisés par nos ancêtres pour donner une certaine beauté à leur peau et leur cheveux .en plus de cela,s'ajoutera la ludistique c'est à dire: l'exploitation des jeux traditionnels comme outils pédagogiques.

Il faut dire que le Festival Essimo de Bwassalo est une plateforme qui a été mise sur pieds pour revaloriser, redécouvrir et reconquérir nos corps culturels afin de permettre à la jeunesse de s'initier à l'artisanat negroafricaine car il existe beaucoup de possibilités d'apprentissage et d'investissement dans l'artisanat. Au moment où ailleurs on prône l'auto emploi, il paraît opportun selon sa majesté le professeur Mbonji Edjenguele président du comité d'organisation du Fest'Essimo que l'on s'attarde un temps soit peu a cette dimension de notre culture pour nous permettre d'acquérir un certains savoir faire mais aussi d'en vivre.

Les journées du 14 au 17 février prochain les journées seront donc meublées par des ateliers de formation gratuite à l'artisanat, des exposés sur les fondements Éthiques de la spiritualité negro-africaine, des ateliers de formation et d'initiation à l'art culinaire endogène, des tables rondes mais aussi des rites traditionnels.

L'esplanade de la chefferie de Bwassalo à Dibombari sera pour cette année encore «the place to be» pour les férus d'histoire negro-africaine.

08févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo