Camer.be
Cameroun, rentrée des classes: Et revoici la saison des...arnaques :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Cameroon Tribune : Roger Owona
  • mercredi 29 août 2018 09:00:00
  • 595

Cameroun, rentrée des classes: Et revoici la saison des...arnaques :: CAMEROON

Le fameux nerf de la guerre? Bien sûr qu’il est non nécessaire, mais indispensable. Indispensable, pour la gérer. Pas toujours évident, simple, dans la mesure où les besoins pèsent plus lourd, que les possibilités.

Possibilités financières, par rapport aux exigences, allant de pair avec celle-ci.

Celle-ci, la rentrée prévue le lundi 3 septembre pro-chain. Pas du tout envisageable sa gestion, sans un minimum desommes. Sommes d’argent, comme de bien entendu. Si les commerçants de tous bords entendent tirer le maximum de profit pour la cir-constance, les parents quant à eux, ont leur souci majeur: que les enfants reprennent le chemin de l’école, dès le premier jour.

L’essentielétant de rentrer en classe, même si, côté fournitures, les choses se mettent en place, petit à petit pour certains...Seulement voilà: reprendre les classes, mais où, par exemple! Trouverune place, une inscription dans certains établissements secondaires,ce n’est pas forcément la chose la plus facile de l’heure. Au nom de la loi de l’offre et de la demande, une place, ça vaut parfois de l’or, oupresque. Rencontrer certains dirigeants de ces institutions, questionde leur «poser votre problème», semble relever de la croix et de la ban-nière.

Aussi, avez-vous des personnages tournant (au figuré et au propre) autour du secrétariat des proviseurs et des principaux, chasseurs-de-parents-en-situation. Le même décor se (re)plante à cette période,à chaque rentrée.

Ces personnages (des hommes en général), se disentprêts à vous aider, au regard de la détresse, se lisant sur votre visage.Fins psychologues, ils savent reconnaître les parents dépassés par lasituation. Et de se montrer compréhensifs, sensibles (du moins apparemment), à la galère de ces hommes et de ces femmes, ne sachantplus où donner de la tête.

De bons samaritains de service, ou des émulesde l’Abbé Pierre ? Faites gaffe, faites attention à ne pas vous faire rouler dans la farined’une arnaque consolidée au fil des saisons. De là à ce que et le dossier,et «la motivation» et le personnage, disparaissent, sans laisser de trace,parfois, il n’y a eu qu’un pas. Pas vite franchi, sans le moindre début derésultat. Résultat des courses: pas d’inscription pour le gosse, les fraisd’inscription évaporés. Et à inscrire dans la rubrique «pertes et profits»… A Kribi IIème également, faites gaffe, les mêmes causes produisant les mêmes effets!

29août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo